fransaskois.info Le fil RSS de www.Fransaskois.info Fri Sep 20 02:35:07 CST 2019 https://fransaskois.info/ Michel Morin nommé Directeur du bureau de la FCFA à Québec Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) félicite Michel Morin pour sa nomination.

Il remplace ainsi Pierre Bhérer, qui est parti à la retraite en octobre 2018. Michel Morin a travaillé chez Desjardins et Radio-Canada où il a occupé des postes de gestion.]]>
2018-12-05 20:43:04.0 https://fransaskois.info/michel-morin-nomme-directeur-du-bureau-de-la-fcfa-a-quebec-t16942.html oppaquet.t16942 opTexte Denis Simard, président de l'ACF explique que «Michel Morin aura la mission de consolider les liens avec le Québec, notamment dans le contexte actuel de regain d'intérêt de la part du Québec pour la francophonie canadienne. Nous adressons à Michel Morin toutes nos félicitations et nos meilleurs vœux afin de relever ce défi.» 0
Déclaration du président de la FCFA Fédération des communautés francophones et acadiennes (FCFA) du Canada, Jean Johnson, a émis la déclaration suivante à la suite de l'annonce de l'abolition du poste de commissaire aux services en français de l'Ontario et de l'élimination du projet d'université franco-ontarienne.]]> 2018-11-18 23:05:26.0 https://fransaskois.info/declaration-du-president-de-la-fcfa-t16889.html oppaquet.t16889 opTexte
La gifle que vient de subir la francophonie ontarienne suit de près l'élection, au Nouveau-Brunswick, de trois députés d'un parti qui prône ouvertement un recul au niveau des acquis des Acadiens et des Acadiennes. Dans les deux provinces où l'on trouve les plus importantes collectivités de langue française, la francophonie est sous attaque. Cela m'inquiète au plus haut point, parce que le contrat social canadien est fondé sur le respect de la dualité linguistique, de la diversité et de la réconciliation avec les peuples autochtones. Si on commence à tirer sur un fil, le reste du tissu risque de se défaire aussi.

J'en appelle à tous les organismes de la francophonie, aux Canadiens et aux Canadiennes qui croient à nos valeurs fondamentales, à nos gouvernements: manifestez votre appui aux francophones de l'Ontario. Soyons unis, solidaires, résolus. Comme le dit si bien la devise de l'Ontario français, nous sommes, nous serons».]]>
0
Nouveau Plan d'action pour les langues officielles: Réaction de la FCFA Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA) du Canada accueille positivement le Plan d'action pour les langues officielles 2018-2023, dévoilé aujourd'hui par le Premier ministre Justin Trudeau et la ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly. Le lancement faisait suite à une rencontre, ce matin, du Premier ministre avec le président de la FCFA et d'autres représentants des communautés de langue officielle en situation minoritaire.]]> 2018-03-28 13:53:16.0 https://fransaskois.info/nouveau-plan-d-action-pour-les-langues-officielles-reaction-de-la-fcfa-t15783.html oppaquet.t15783 opTexte Le gouvernement a compris l'importance d'investir directement dans les communautés.
Le nouveau Plan prévoit de nouveaux investissements directs dans les communautés francophones et acadiennes, notamment, au niveau du financement de base des organismes, de l'appui aux médias communautaires, aux lieux de rassemblements, aux projets culturels et à l'immigration francophone, ainsi que dans les services de santé et de justice.

La FCFA trouve également très encourageant que le gouvernement signale sa volonté de travailler en collaboration avec les communautés pour la mise en œuvre du Plan. Le Premier ministre a d'ailleurs reconnu, au lancement, que ce sont les communautés qui connaissent le mieux leurs besoins et leurs priorités.

« La ministre Joly a travaillé avec nous dans une relation de collaboration et d'écoute, et le résultat montre que nos messages sur l'importance d'investir directement dans les communautés et de travailler en partenariat avec elles ont été entendus. C'est le gain principal de la francophonie aujourd'hui », souligne M. Johnson.

La FCFA voit le lancement du Plan, ainsi que la rencontre avec le Premier ministre, comme des signes prometteurs pour l'avenir. « Lundi, nous avons présenté des propositions concrètes pour moderniser à fond la Loi sur les langues officielles. Nous l'avons fait parce qu'il faut absolument positionner le Canada dans un monde où la francophonie sera de plus en plus une force économique. Si on continue sur la lancée d'aujourd'hui, on peut vraiment bâtir ce nouvel élan pour la dualité linguistique », explique M. Johnson.]]>
0
Plan d'action sur les langues officielles Le 27 février, le gouvernement a dévoilé le budget fédéral. Les nouveaux investissements sont destinés en partie aux organismes et institutions des communautés, aux activités culturelles, aux médias communautaires, aux écoles et à la petite enfance. Il est aussi prévu qu'ils aillent au développement d'une application pour l'apprentissage de la langue seconde et le recrutement d'enseignants de langue seconde. 2018-03-27 20:40:37.0 https://fransaskois.info/plan-d-action-sur-les-langues-officielles-t15779.html oppaquet.t15779 opTexte Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada.

Cliquez ici afin de regarder un vidéo explicatif sur l'importance du Plan sur les langues officielles.]]>
0
Budget fédéral : Signaux positifs, plus de détails requis sur les nouveaux investissements Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada, Jean Johnson, en réaction au budget fédéral déposé aujourd'hui par le ministre des Finances.]]> 2018-02-27 23:44:44.0 https://fransaskois.info/budget-federal-signaux-positifs-plus-de-details-requis-sur-les-nouveaux-investissements-t15687.html oppaquet.t15687 opTexte
« C'est bien sûr encourageant que le budget fédéral parle spécifiquement des communautés, ça fait des années que ça ne s'est pas produit. Sur les investissements, 400 millions, ça paraît bien, mais il reste à voir quelle part ira spécifiquement aux organismes et aux institutions francophones sur le terrain qui en ont cruellement besoin. Ce sont des questions que nous devrons poser au cours des prochains jours », souligne M. Johnson.

En novembre dernier, la FCFA a chiffré à 575M $ de plus sur cinq ans les investissements nécessaires pour freiner l'érosion des communautés causée par plus de dix ans de stagnation.

« Pour réparer les torts causés aux communautés par plus d'une décennie sans augmentation ni même indexation, il faudra au minimum que la plus grande part possible de ces 400M $ soit investie directement sur le terrain dans les organismes et institutions francophones. C'est la partie du travail qui nous attend maintenant », indique M. Johnson.]]>
0
Réaction à la réponse du gouvernement fédéral Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA) du Canada sont fortement encouragées par le ton de la réponse du gouvernement fédéral au rapport de décembre 2016 du Comité permanent des langues officielles, ainsi que par certains engagements pris par le gouvernement par rapport au renouvellement du Protocole d'entente relatif à l'enseignement dans la langue de la minorité (PLOE) en 2018.]]> 2017-05-02 21:37:49.0 https://fransaskois.info/reaction-a-la-reponse-du-gouvernement-federal-t14783.html oppaquet.t14783 opTexte
Toutefois, la FNCSF, la CNPF et la FCFA auraient souhaité que dans sa réponse, le gouvernement fédéral traite directement des recommandations portant sur le PLOE.

«Il s'agit d'un pas dans la bonne direction en ce qui concerne le renouvellement du Protocole et nous sommes heureux que le gouvernement ait pris cette orientation. Le statu quo n'est plus acceptable. Il faut adresser les lacunes historiques et systémiques du Protocole d'entente relatif à l'enseignement dans la langue de la minorité» affirme la présidente de la FCFA, Sylviane Lanthier.

La réponse d'avril 2017 est positive, mais vague et pourrait être interprétée de diverses manières. La réponse n'aborde pas, entre autres, les recommandations formulées par le comité permanent des langues officielles.

«Il est l'important pour les communautés francophones et acadiennes de moderniser et de morceler, dès 2018, le Protocole d'entente relatif à l'enseignement dans la langue de la minorité» explique la présidente de la CNPF, Véronique Legault. La FNCSF, la CNPF et la FCFA revendiquent la signature d'un protocole distinct couvrant la maternelle à la douzième année en français langue première en situation minoritaire.

Les trois organismes nationaux s'intéressent particulièrement à la recommandation 8 du rapport de décembre 2016 du Comité, qui demande au ministère du Patrimoine canadien de travailler avec le Conseil des ministres en Éducation Canada (CMEC) et les ministères de l'Éducation des provinces et des territoires afin d'élaborer un nouveau Protocole d'entente pour l'éducation dans la langue de la minorité, distinct de celui applicable à l'enseignement de la langue seconde et qui met en œuvre l'article 23 de la Charte canadienne des droits et libertés.

Le Comité recommandait également la conclusion d'une entente stratégique entre le ministère du Patrimoine canadien et la FNCSF afin de s'assurer que le ministère du Patrimoine canadien soit en mesure de faire valoir les priorités de la minorité en matière d'éducation lors des négociations devant mener à la conclusion de ce Protocole.

«Une entente stratégique et puis la signature d'un protocole distinct permettraient de répondre de façon beaucoup plus adéquate aux besoins éducatifs des élèves inscrits à l'école de langue française tout en assurant une meilleure reddition de comptes de l'argent versé par Patrimoine canadien pour les coûts supplémentaires en éducation en français, langue première» soutient la présidente de la FNCSF, Melinda Chartrand.]]>
0
Lancement des consultations sur les langues officielles Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA), Sylviane Lanthier, concernant le lancement ce matin des consultations gouvernementales sur les langues officielles.]]> 2016-06-17 21:27:48.0 https://fransaskois.info/lancement-des-consultations-sur-les-langues-officielles-t13800.html oppaquet.t13800 opTexte Prenez la parole, parce que #nouscomptons
La FCFA mettra notamment en ligne, dès la semaine prochaine, un microsite à l'adresse www.fcfa.ca/consultationsLO afin d'appuyer et d'outiller les citoyens et les groupes francophones. Elle met aussi à la disposition de son réseau, dès aujourd'hui, une infographie présentant de façon visuelle et succincte les priorités de développement des communautés francophones et acadiennes.

«La consultation parle des avantages du bilinguisme et c'est important, mais la dualité linguistique, c'est aussi l'existence de communautés francophones en situation minoritaire à la grandeur du pays. Il faut des mesures pour accroître le poids démographique de la francophonie, renforcer nos milieux de vie en français et les capacités des organismes qui l'animent, et favoriser notre développement social et économique», explique Mme Lanthier.

La FCFA fera elle-même valoir ces points dans le mémoire qu'elle entend déposer dans le cadre de ces consultations. Elle mettra aussi l'accent sur l'importance d'assurer le plein respect de la Loi sur les langues officielles, de promouvoir le fait français et la dualité linguistique partout au pays et d'investir dans la recherche et l'évaluation en matière de développement de la francophonie.]]>
0
Bureau de la traduction Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada trouve très encourageant le rapport publié hier par le Comité permanent des langues officielles des Communes concernant la situation du Bureau de la traduction. Dans ce document, qui cite à plusieurs endroits les propos de la FCFA, le Comité recommande notamment que le gouvernement donne à une autorité centrale de s'assurer de la mise en œuvre de la Loi sur les langues officielles.]]> 2016-06-17 10:13:49.0 https://fransaskois.info/bureau-de-la-traduction-t13799.html oppaquet.t13799 opTexte Le Comité des langues officielles donne raison à la FCFA sur l'importance d'une autorité centrale dans l'appareil fédéral
La position de la FCFA en faveur de la désignation d'une autorité centrale chargée d'assurer le respect de la Loi dans tout l'appareil fédéral ne date pas d'hier. La Fédération a formulé cette recommandation dans un mémoire publié à l'occasion du 40e anniversaire de la Loi en 2009 ; elle a réitéré ses demandes à cet égard lors de la campagne électorale fédérale l'an dernier.

« On règlerait beaucoup de problèmes de conformité des institutions fédérales si on désignait une entité gouvernementale qui a l'autorité nécessaire pour coordonner l'application et le plein respect des différentes parties de la Loi dans tous l'appareil fédéral, et pour exiger des résultats à cet égard », explique Mme Lanthier.

La FCFA accueille aussi positivement la recommandation à l'effet que le gouvernement offre à tous les fonctionnaires une formation concernant le rôle du Bureau de la traduction et les obligations gouvernementales en matière de traduction. « Si certains fonctionnaires croient que la traduction automatisée est un moyen tout à fait acceptable de produire des communications bilingues, c'est souvent parce que personne ne leur a dit le contraire. Encore une fois, on revient à l'importance d'une autorité centrale », note Mme Lanthier.

La Fédération se réjouit enfin de voir le Comité recommander que l'outil Portage, destiné à l'origine à appuyer la traduction, serve uniquement à des fins de compréhension et non pas à traduire des documents publics ou même internes. ]]>
0
Rapport spécial de Graham Fraser sur Air Canada Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA), le recours de Graham Fraser à une mesure exceptionnelle comme le dépôt d'un rapport spécial au Parlement concernant Air Canada, ce matin, constitue un argument de poids pour le renforcement des pouvoirs du commissaire aux langues officielles. Le rapport spécial de M. Fraser cite d'ailleurs une recommandation formulée par la FCFA en ce sens, dans un mémoire publié il y a six ans à l'occasion du 40e anniversaire de la Loi sur les langues officielles.]]> 2016-06-07 23:21:07.0 https://fransaskois.info/rapport-special-de-graham-fraser-sur-air-canada-t13768.html oppaquet.t13768 opTexte Un argument de poids pour des pouvoirs accrus au commissaire
La FCFA rappelle qu'année après année, bon nombre d'institutions fédérales obtiennent des notes médiocres du commissaire aux langues officielles au chapitre du respect des obligations linguistiques. Dans le rapport annuel présenté par M. Fraser le mois dernier, par exemple, Ressources naturelles Canada et Transports Canada ont obtenu des scores respectifs de 7 % et de 13 % au niveau de l'offre active en personne. Dans le cas d'Air Canada, les problèmes reliés au service dans les deux langues officielles sont constants depuis plusieurs années.

«À un certain moment, il faut vraiment mettre Air Canada en état d'assurer que les citoyens et les citoyennes qui voyagent avec notre transporteur aérien national soient servis dans la langue officielle de leur choix comme ils en ont le droit. Avec les options présentées par M. Fraser dans son rapport spécial, je crois qu'on a tout en main pour qu'il se passe enfin quelque chose à cet égard», estime Mme Lanthier.

La FCFA trouve notamment importante l'idée de clarifier les obligations linguistiques d'Air Canada. «Le commissaire rappelle avec justesse qu'au fil des restructurations, il y a des filiales du transporteur comme Jazz pour lesquelles les obligations linguistiques ne sont plus claires, et il est essentiel de mettre de l'ordre là-dedans», souligne Mme Lanthier. ]]>
0
La FCFA remettra son prix Boréal 2016 à Mauril Bélanger Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA) est heureuse d'annoncer que le député d'Ottawa-Vanier, l'hon. Mauril Bélanger, recevra le prix Boréal 2016 à l'occasion d'une réception à Ottawa ce jeudi soir. La Fédération décerne ce prix à chaque année à un individu ou à un groupe en reconnaissance d'une contribution exceptionnelle à l'épanouissement de la francophonie.]]> 2016-05-31 19:17:11.0 https://fransaskois.info/la-fcfa-remettra-son-prix-boreal-2016-a-mauril-belanger-t13735.html oppaquet.t13735 opTexte
M. Bélanger a notamment été un membre très actif du Comité permanent des langues officielles des communes, en plus d'assumer les fonctions de ministre responsable des Langues officielles dans le gouvernement du Premier Ministre Paul Martin.

Par le passé, la FCFA a remis le prix Boréal à des personnalités comme la présidente de S.O.S Montfort, Gisèle Lalonde, le sénateur Jean-Robert Gauthier, l'ancien ministre québécois Benoît Pelletier, ainsi que les chercheurs Edmund Aunger (Alberta) et Rodrigue Landry (Nouveau-Brunswick). ]]>
0
Recensement du Canada 2016 Comme à tous les 5 ans, le gouvernement du Canada sollicite la population pour participer au recensement, selon la loi, tous les ménages canadiens ont l'obligation d'y répondre. 2016-05-03 20:04:22.0 https://fransaskois.info/recensement-du-canada-2016-t13639.html oppaquet.t13639 opTexte «Pour être dans le portrait… on s'identifie comme francophone»
Le questionnaire détaillé obligatoire est de retour cette année après avoir été remplacée par l'Enquête nationale sur les ménages au recensement en 2011. «L'ACF se réjouit que Statistiques Canada ait choisi de revenir à une méthodologie scientifique qui donnera des données plus fiables et un portrait plus juste de notre société,» a déclaré la présidente de l'Assemblée communautaire fransaskoise (ACF) Françoise Sigur-Cloutier. «C'est à nous, de faire notre part et répondre aux questions de façon à bien afficher nos pratiques linguistiques.»

«Mais nous voulons avant tout que la population soit bien informée de ses obligations envers Statistique Canada, et nous rappelons aux citoyens et citoyennes de langue française de bien réfléchir aux questions sur les langues parlées et d'y répondre de la manière qui correspond le plus à leur réalité,» a ajouté madame Françoise Sigur-Cloutier.

Les foyers recevront tous par la poste un code d'accès au questionnaire du Recensement. Le résident doit aller dans le site web de Statistique Canada, inscrire son code et répondre aux questions au nom de tous les résidents du domicile. Selon le statisticien en chef, chaque ménage est tenu de remplir un questionnaire du recensement, les agriculteurs remplissent le questionnaire du recensement spécifique à l'agriculture ; toutes les réponses demeurèrent confidentielles.

Les personnes qui désirent recevoir une copie papier doivent appeler le numéro sans frais 1 855 699-2016. Selon Statistique Canada, il est tout à fait permis d'aider une autre personne à répondre au questionnaire tant que cette personne est consentante.

Si quelqu'un a besoin d'aide pour remplir le questionnaire, ils peuvent également contacter l'assistance téléphonique du recensement au 1 855 700-2016 (sans frais). Ce service est en opération depuis le 2 mai, du lundi au vendredi de 8h à 20h, et le samedi et le dimanche de 8h30 à 16h30. Les personnes malentendantes peuvent aussi obtenir une assistance en composant le 1 866 753-7053.

Sur son site internet, la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada explique en détail les questions linguistiques du recensement www.fcfa.ca/recensement.]]>
0
Le #recensement2016, ça commence aujourd'hui Le Recensement de la population brosse le portrait de notre population et des collectivités dans lesquelles nous vivons. Les données sont importantes pour votre collectivité et essentielles pour planifier ses services publics. Faites partie de ce nouveau portrait du Canada et remplissez votre questionnaire du recensement. 2016-05-02 20:43:17.0 https://fransaskois.info/le-recensement2016-ca-commence-aujourd-hui-t13634.html oppaquet.t13634 opTexte www.recensement.gc.ca/ccr16_r000-fra.html?utm_source=Search&utm_medium=Google&utm_content=Creative1&utm_campaign=census2016

Ne manquez pas cette occasion d'être compté comme francophone! Si vous avez des questions à cet effet, visitez le site web de la FCFA du Canada au www.fcfa.ca/fr/Recensement-2016_296.]]>
0
Budget fédéral : un gouvernement engagé à protéger les deux langues officielles Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada salue l'engagement du gouvernement à protéger les deux langues officielles. La Fédération note que le budget comporte plusieurs investissements qui correspondent aux priorités des communautés, entre autres au chapitre de la culture, des infrastructures, de l'emploi pour les jeunes et de la petite enfance.]]> 2016-03-23 06:29:09.0 https://fransaskois.info/budget-federal-un-gouvernement-engage-a-proteger-les-deux-langues-officielles-t13476.html oppaquet.t13476 opTexte
La Fédération applaudit, entre autres, l'investissement de 500 millions $ sur cinq ans dans l'amélioration de l'accès à Internet large bande dans les régions rurales. Les problèmes de connectivité dans les communautés francophones rurales ou éloignées faisaient partie des enjeux mis de l'avant par la FCFA durant les consultations pré-budgétaires.

Le budget fédéral comporte également d'excellentes nouvelles au niveau de la culture. La FCFA accueille positivement l'annonce de 675M $ en nouveaux investissements à CBC/Radio-Canada, incluant 75M $ dès cette année, mais souhaite que ces fonds soient assortis de conditions. « Il est important que le gouvernement veille à ce que ce réinvestissement bénéficie aussi aux stations régionales de langue française, et tienne la société d'État imputable du reflet des régions au réseau national », précise Mme Lanthier.

D'autres initiatives d'intérêt pour les communautés incluent les investissements en matière, de recherche universitaire, d'emploi pour les jeunes et d'immigration. « Il y a beaucoup d'enjeux qui nous touchent au même titre que l'ensemble des Canadiens et des Canadiennes, et si le gouvernement et les communautés peuvent travailler ensemble pour faire en sorte que les initiatives du budget aient des retombées spécifiquement pour les francophones, tout le monde y gagnera », déclare Mme Lanthier. ]]>
0
<![CDATA[Programme de la 10<span style="lowercase;font-size:60%;vertical-align:super;">e</span> Journée de réflexion sur l'immigration francophone]]> Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA) est heureuse de dévoiler le programme de la 10e Journée de réflexion sur l'immigration francophone, qui aura lieu à Toronto le 2 mars prochain. La FCFA, organisatrice de l'événement, invite les chercheurs, les intervenants communautaires et les représentants gouvernementaux à s'inscrire d'ici le 20 février pour participer à cet événement.]]> 2016-02-11 19:33:08.0 https://fransaskois.info/programme-de-la-10e-journee-de-reflexion-sur-l-immigration-francophone-t13325.html oppaquet.t13325 opTexte
Le programme de la Journée prévoit notamment une séance sur le rôle, les actions et les façons de faire des gouvernements provinciaux et territoriaux en matière d'immigration francophone. Une autre séance, intitulée Outillées pour réussir? Les communautés et les défis de l'immigration, abordera l'enjeu des moyens et des capacités qu'ont les communautés pour gérer les différents aspects de l'immigration francophone, du recrutement à l'intégration en passant par l'accueil et l'établissement.

Enfin, une série d'ateliers en après-midi permettra aux participants de discuter de thématiques et d'enjeux spécifiques comme l'accueil des réfugiés, les étudiants internationaux, l'intégration économique ou l'intégration en milieu scolaire.

Le programme de la Journée, ainsi que les renseignements pour l'inscription, sont disponibles sur le Portail de l'immigration francophone de la FCFA.

La Journée de réflexion sur l'immigration francophone est rendue possible depuis 10 ans maintenant grâce à la collaboration et à l'appui financier annuel d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC). ]]>
0
<![CDATA[Le Québec souligne le 40<span style="lowercase;font-size:60%;vertical-align:super;">e</span> anniversaire de la FCFA]]> Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA), principale porte-parole des 2.6 millions de francophones vivant à l'extérieur du Québec.]]> 2015-11-19 18:46:29.0 https://fransaskois.info/le-quebec-souligne-le-40e-anniversaire-de-la-fcfa-t12992.html oppaquet.t12992 opTexte e anniversaire de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada; qu'elle souligne la résilience et le dynamisme de ces communautés; qu'elle leur réitère sa solidarité et son appui indéfectible; qu'elle insiste sur l'importance qu'elle accorde à une présence francophone forte et vibrante en Amérique; qu'elle prenne acte du travail qui reste à accomplir pour assurer la pérennité et le rayonnement du fait français en Amérique».

«Depuis maintenant 40 ans, la FCFA se veut la voix rassembleuse des communautés francophones et acadienne se dévouant, à la défense de la dualité linguistique du Canada, au développement de la capacité de vivre - et de bien vivre - en français d'un bout à l'autre de ce pays, ainsi que la participation active des francophones et francophiles à l'essor de la francophonie canadienne. S'appuyant sur des valeurs d'ouverture, d'intégration, de dialogue des cultures et d'engagement citoyen, la FCFA concourt au rayonnement de la langue française de même qu'au dynamisme et à la diversité des communautés francophones et acadienne du Canada.», a souligné monsieur Bergeron lors d'une déclaration précédant le vote de la motion.

«Je tiens donc à remercier toutes ces personnes, qui, au fil des quatre dernières décennies, n'ont ménagé aucun effort, investissant temps et énergie, au sein de la FCFA, dans le but d'assurer la pérennité et la vitalité du fait français au Canada. Sachez que le Québec a été, demeure et restera toujours à vos côtés!», de conclure Stéphane Bergeron.]]>
0
Assermentation du cabinet Trudeau Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada tient à féliciter le Premier Ministre Justin Trudeau et son cabinet, assermentés ce matin à Ottawa, mais s'étonne que pour la première fois en plus d'une décennie, personne au cabinet ne porte le titre de ministre responsable des langues officielles.]]> 2015-11-04 19:48:40.0 https://fransaskois.info/assermentation-du-cabinet-trudeau-t12932.html oppaquet.t12932 opTexte Un flou demeure au niveau du portefeuille des langues officielles
La FCFA réitère sa volonté de s'engager dans une collaboration constructive et ouverte avec le nouveau gouvernement, et cherchera à confirmer rapidement qui est l'interlocuteur primaire au niveau des langues officielles. «Notre priorité, c'est que quelqu'un au cabinet puisse avoir l'autorité nécessaire pour veiller à la mise en œuvre de la Loi sur les langues officielles et coordonner l'élaboration du plan amélioré en matière de langues officielles que le parti s'est engagé à développer avec les communautés», souligne Mme Lanthier.

La Fédération tient également à rencontrer rapidement le nouveau ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, l'honorable John McCallum. «Nous voudrons savoir rapidement quelle sera l'approche du gouvernement Trudeau par rapport au système canadien d'immigration, et de quelle manière les priorités en matière d'immigration francophone seront prises en compte. Il y a beaucoup à faire à ce niveau, il y a des lacunes majeures à combler», note Mme Lanthier.

La FCFA est par ailleurs encouragée de voir que l'ancien ministère de l'Emploi et du Développement social (EDSC) est scindé en deux portefeuilles, celui de la Famille, des Enfants et du Développement social, et celui de l'Emploi, du Développement de la main-d'œuvre et du Travail. «Étant donné les enjeux qui existent dans les communautés en ce qui a trait notamment à la petite enfance, à l'alphabétisation et au développement des compétences, c'est très prometteur», explique Mme Lanthier.

La Fédération espère enfin que le nouveau ministère de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, qui remplace le ministère de l'Industrie, entamera prochainement le travail nécessaire pour remettre en place le questionnaire long en vue du recensement de 2016.]]>
0
<![CDATA[Campagne <i>J'affiche ma diversité francophone!</i>]]> J'affiche ma diversité francophone! du 26 octobre au 7 novembre 2015. Coordonnée par la FCFA, cette campagne de photos dans les médias sociaux invite des organismes et des individus de partout au pays à célébrer la diversité francophone, à en être fiers et à nous dire ce qu'elle représente pour eux.]]> 2015-10-28 18:21:19.0 https://fransaskois.info/campagne-i-j-affiche-ma-diversite-francophone-t12902.html oppaquet.t12902 opTexte
Téléchargez et imprimez une des affiches suivantes :
Pour des individus
Pour des groupes ou organismes
Prenez-vous en photo avec l'affiche (seul(e) ou en groupe), et partager la photo sur les médias sociaux (mot-clic #immfr) ou l'envoyer à m.paulin@fcfa.ca. Nous vous invitons à mentionner votre nom et votre localité/province/territoire de résidence;

Suivez la page Facebook de la Semaine et notre compte Twitter dédié à l'immigration francophone. L'équipe de la FCFA fera la diffusion des photos du 26 octobre au 7 novembre.

Partenaires Officiels
La réalisation d'une telle initiative ne serait pas possible sans la collaboration et les contributions d'un grand nombre de partenaires. Visitez cette page la semaine du 26 octobre 2015 pour connaître les partenaires officiels de la 3e édition de la Semaine nationale de l'immigration francophone.

La Semaine nationale de l'immigration francophone est une initiative de la FCFA et des RIF. Elle est réalisée grâce à l'appui financier de Citoyenneté et Immigration Canada et à la participation de plusieurs partenaires. L'initiative est inspirée de la Semaine de l'immigration francophone en Atlantique, organisée par le Comité atlantique sur l'immigration francophone en 2012.]]>
0
Lancement de la semaine nationale de l'immigration francophone e édition de la semaine nationale de sensibilisation à l'immigration francophone sous le thème «Une diversité qui nous unit». L'activité aura lieu ce samedi 31 octobre au Bistro du Carrefour des plaines de Regina à partir de 18h00.]]> 2015-10-28 18:13:30.0 https://fransaskois.info/lancement-de-la-semaine-nationale-de-l-immigration-francophone-t12901.html oppaquet.t12901 opTexte
Les participants et participantes auront droit à un tarif exceptionnel de 10 $ pour le spectacle qui suivra grâce à notre partenariat avec le Conseil culturel fransaskois et l'Association canadienne-française de Regina.

La Semaine nationale de l'immigration francophone a été initiée par la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada et les Réseaux en immigration francophone (RIF) pour valoriser l'immigration francophone et la diversité. Lors de la semaine, les contributions des immigrantes et des immigrants à la vitalité et au dynamisme des collectivités francophones et acadiennes, ainsi que l'effort que font nos communautés pour recruter, accueillir et intégrer les nouveaux arrivants seront valorisés.

Le RIF-SK est un projet financé par CIC.]]>
0
Micro-site pour les électeurs et électrices francophones Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canadaa lancé un micro-site pour informer les citoyens et citoyennes de langue française qui iront voter le 19 octobre. Ce site est conçu pour tablette, téléphone intelligent et ordinateur. Il présente notamment les priorités de la FCFA et de ses organismes membres pour le prochain gouvernement, les positions exprimées par les partis politiques sur la francophonie et les langues officielles, ainsi que des suggestions pour les francophones qui souhaitent interpeller leurs candidats durant la campagne.]]> 2015-09-14 20:10:23.0 https://fransaskois.info/micro-site-pour-les-electeurs-et-electrices-francophones-t12709.html oppaquet.t12709 opTexte www.fcfa.ca/elections

« Nous sommes 2,6 millions à parler français dans neuf provinces et trois territoires. Nous pouvons faire une différence, et l'objectif de la FCFA c'est de tout mettre en œuvre pour que les citoyens et les citoyennes de langue française aient les renseignements nécessaires pour faire un choix éclairé le 19 octobre », déclare la présidente de la FCFA, Sylviane Lanthier.

Le site présente d'ailleurs une liste de quelque 30 circonscriptions que surveillera la FCFA durant la campagne, soit parce que les francophones y forment une part importante de la population, soit parce qu'ils peuvent influencer le résultat lorsqu'une lutte est particulièrement serrée, ou encore parce qu'il y a dans ces circonscriptions des enjeux qui touchent les francophones.

Les internautes trouveront sur le site des renseignements sur comment vérifier s'ils sont inscrits pour voter, ce qu'il leur faut pour s'identifier au bureau de scrutin, et surtout les droits linguistiques des électeurs et électrices.

« Les gens ne savent pas nécessairement qu'Élections Canada doit offrir des services et des communications dans les deux langues officielles dans tous les bureaux de scrutin au pays, que la demande soit importante ou non. Il faut que les francophones sachent qu'ils peuvent porter plainte s'ils ne parviennent pas à voter en français », souligne Mme Lanthier.

Au fur et à mesure que les partis publieront leurs plateformes, au cours des prochaines semaines, la FCFA travaillera sur une analyse des positions de chacun d'entre eux sur les priorités des communautés francophones et acadiennes. Les résultats seront publiés sur le site www.fcfa.ca/elections. ]]>
0
Sylviane Lanthier élue à la tête de la FCFA Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA) a une nouvelle présidente. Ce matin (6 juin), les 21 membres de la FCFA ont élu la Franco-Manitobaine Sylviane Lanthier pour succéder à Marie-France Kenny, à l'occasion de la 40e Assemblée générale annuelle de l'organisme. Cette rencontre avait lieu dans la région d'Ottawa-Gatineau.]]> 2015-06-07 10:51:10.0 https://fransaskois.info/sylviane-lanthier-elue-a-la-tete-de-la-fcfa-t12483.html oppaquet.t12483 opTexte
Élue deux jours après la tenue, par la FCFA, d'un panel des partis sur la dualité linguistique et la Loi sur les langues officielles, Mme Lanthier a tenu à transmettre un message clair aux parlementaires à l'approche des élections fédérales : « Nous, les francophones du Canada, sommes plus nombreux que jamais et nous sommes là pour rester. Notre place, notre langue et notre culture ne sont pas négociables ; qu'on se le tienne pour dit ».

Les membres de la FCFA ont également élu une nouvelle vice-présidente. Audrey LaBrie, native du Nouveau-Brunswick et résidente de l'Alberta, succède ainsi à Sylviane Lanthier. Étudiante en droit à l'Université d'Ottawa, Mme LaBrie est notamment connue pour son engagement dans les réseaux de la jeunesse francophone.

La rencontre a aussi donné lieu à un hommage à la présidente sortante, avec notamment des prestations du rappeur fransaskois Shawn Jobin, du poète Oliver Walter Greenhorn et du musicien bien connu Zachary Richard. Dans son discours d'au-revoir, Mme Kenny a appelé les membres de la Fédération à se faire les porte-voix des citoyens et citoyennes comme elle : « Dites aux candidats et candidates que nous n'accepterons plus l'on brime nos droits année après année. Le respect est une des valeurs fondamentales des citoyens canadiens. C'est le temps ou jamais de dire assez, c'est assez, nous méritons mieux que ça », a-t-elle dit.

La 40e Assemblée générale annuelle de la FCFA a enfin été marquée par la présence de la secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie, Mme Michaëlle Jean. Dans ses remarques aux participants, Mme Jean a tenu à souligner les 40 ans de travail « sans relâche » de la FCFA, qu'elle a qualifié d'exemple d'engagement collectif sincère et résolu envers une cause juste. ]]>
0
<![CDATA[9<span style="lowercase;font-size:60%;vertical-align:super;">e</span> Journée de réflexion sur l'immigration francophone]]> Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA) est heureuse de dévoiler le programme de la 9e Journée de réflexion sur l'immigration francophone, qui aura lieu à Ottawa le 2 mars prochain.

La FCFA invite les chercheurs du milieu universitaire, les intervenants communautaires en immigration francophone et les représentants gouvernementaux à s'inscrire d'ici le 20 février pour participer à cet événement.]]>
2015-02-18 08:32:38.0 https://fransaskois.info/9e-journee-de-reflexion-sur-l-immigration-francophone-t12067.html oppaquet.t12067 opTexte Dévoilement du programme
Le programme prévoit notamment une discussion sur le nouveau système Entrée Express et les conséquences sur le recrutement d'immigrants francophones et l'engagement des employeurs.

« Avec Entrée Express, le gouvernement compte beaucoup sur les employeurs, mais sont-ils prêts à jouer le rôle qu'on attend d'eux en appui à l'immigration francophone, et quels sont les incitatifs pour qu'ils le fassent? Voilà des questions dont on discutera », précise Mme Kenny.

Les participants à la Journée seront également appelés à réfléchir sur la question du « parcours francophone », c'est-à-dire une approche « par et pour » visant à établir un lien étroit entre les nouveaux arrivants et les communautés de langue française. La Journée se terminera avec une réflexion comment les intervenants communautaires, gouvernementaux et universitaires peuvent mieux collaborer en matière de recherche et de données probantes.

Le programme de la Journée, ainsi que les renseignements pour l'inscription, sont disponibles sur le Portail de l'immigration francophone.

La Journée de réflexion sur l'immigration francophone est rendue possible depuis neuf ans maintenant grâce à la collaboration et à l'appui financier annuel de Citoyenneté et Immigration Canada (CIC).

www.immigrationfrancophone.ca/fr/communautes-en-action/journee-de-reflexion-sur-l-immigration-francophone]]>
0
Décisions de la Cour d'appel des TNO en matière de droits scolaires Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada craint que deux jugements rendus par la Cour d'appel des Territoires du Nord-Ouest créent des précédents pour l'interprétation des droits scolaires ailleurs au pays. Dans ces décisions rendues le 9 janvier dernier, la Cour a renversé des jugements favorables à l'agrandissement des écoles Allain St-Cyr (Yellowknife) et Boréale (Hay River).]]> 2015-01-19 22:22:55.0 https://fransaskois.info/decisions-de-la-cour-d-appel-des-tno-en-matiere-de-droits-scolaires-t11971.html oppaquet.t11971 opTexte La FCFA inquiète des répercussions potentielles ailleurs au pays
«Les juges disent entre autres que les gouvernements sont parfaitement justifiés de contrôler attentivement l'admission dans les écoles de la minorité, étant donné les coûts que cela représente ; d'autre part, ils affirment que le droit à l'éducation en français garanti par la Charte vise les citoyens canadiens et exclut donc les immigrants. Si on combine ces deux éléments, on a potentiellement un plan de match pour réduire la population de nos écoles et de nos communautés», déclare la présidente de la FCFA, Marie-France Kenny.

La FCFA rappelle que les communautés francophones et acadiennes comptent de plus en plus d'immigrants qui, à leur établissement au Canada, ne détiennent pas encore la citoyenneté. «Va-t-on se mettre à refuser l'accès à nos écoles aux enfants de ces familles immigrantes parce qu'ils ne sont pas citoyens canadiens? C'est absolument déraisonnable comme interprétation des droits scolaires», estime Mme Kenny.

La FCFA est d'avis que l'approche de la Cour d'appel, dans son ensemble, va à l'encontre de la jurisprudence établie par la Cour suprême du Canada. D'ailleurs, dans le jugement portant sur l'École Allain St-Cyr, la juge Rowbotham s'est dissociée de ses collègues et a émis une opinion dissidente s'inspirant justement des décisions de la Cour suprême.

La Fédération estime que cette interprétation des droits scolaires de la minorité ne peut rester incontestée, et espère que la Cour suprême sera interpellée sur cette question. Le plus haut tribunal du pays entendra d'ailleurs cette semaine la cause opposant la Commission scolaire francophone du Yukon au gouvernement territorial. La FCFA comparaîtra devant la Cour suprême comme co-intervenante dans cette cause.]]>
0
Lettre ouverte pour Radio-Canada FCFA. L'Assemblée communautaire fransaskoise est signataire de cette lettre (la lettre est en pièce jointe à ce message). Nous invitons les membres de la communauté fransaskoise et tous les canadiens et canadiennes à faire parvenir à leurs représentants fédéraux, ainsi qu'à la haute direction de CBC/Radio-Canada, des lettres appuyant les demandes présentées dans cette lettre ouverte.]]> 2014-12-04 06:13:21.0 https://fransaskois.info/lettre-ouverte-pour-radio-canada-t11869.html oppaquet.t11869 opTexte
Lors de sa dernière rencontre le 22 novembre dernier, le Conseil d'administration de la FCFA a adopté une résolution concernant la situation actuelle de CBC/Radio-Canada. La lettre ouverte est calqué sur cette résolution.

Nous demandons un moratoire immédiat sur la mise en œuvre de la stratégie 2015-2020 de CBC/Radio Canada (une stratégie qui prévoit d'énormes coupures de postes pour les 4 prochaines années.)

Nous demandons aussi la création d'une commission indépendante sur l'avenir de CBC/Radio-Canada et demandons que les partis politiques fédéraux inscrivent dans leurs programmes un appui à CBC/Radio-Canada.

Si vous avez des questions au sujet de cette démarche, n'hésitez pas à communiquer avec nous.

--

Pour une commission indépendante sur l'avenir de CBC/Radio-Canada

Nous, les signataires de cette lettre, représentons les communautés francophones et acadiennes du Canada - 2,6 millions de citoyens et de citoyennes d'expression française vivant en milieu minoritaire dans neuf provinces et trois territoires. Comme plusieurs autres, nous sommes gravement inquiets face à l'effritement de plus en plus dramatique de CBC/Radio- Canada. La stratégie quinquennale annoncée par la société d'État en juin nous trouble profondément. On a beau parler de transformation et d'évolution ; à notre sens, ce sont des pans entiers du diffuseur public qu'on est en train de démanteler.

Pour l'ensemble des Canadiens et des Canadiennes, l'enjeu radio-canadien est lié à la souveraineté culturelle de notre pays. Dans nos communautés, il est encore plus fondamental : c'est de notre capacité de vivre en français qu'il s'agit.

Dans la grande majorité des provinces et territoires où nous vivons, la Télévision de Radio- Canada est la seule à offrir de la programmation locale en français. Pour bon nombre d'endroits qui n'ont pas la chance d'avoir une radio communautaire, les stations régionales de la Première Chaîne sont encore les seules à offrir des informations sur notre milieu immédiat.

Avant 2009, ces stations régionales avaient déjà peu de ressources. Depuis, nous assistons, de plus en plus alarmés, à leur étouffement progressif. Les événements de nos communautés, les nouvelles de nos provinces et de nos territoires ont de moins en moins de place à l'antenne, faute de moyens ; les émissions de variété et les dramatiques produites à l'extérieur du Québec ont largement disparu ; les journalistes n'ont plus les ressources pour couvrir les nouvelles à l'extérieur des grands centres.

L'impact qu'aurait la disparition de Radio-Canada, pour nous, est fort simple : pour la presquetotalité de nos communautés, ce serait la fin de la programmation locale en français à la télévision, point à la ligne.

C'est pour cette raison que nous prenons la parole, que nous joignons notre voix à celles, déjà nombreuses, qui ont manifesté leur opposition aux coupures sans fin à CBC/Radio-Canada. À notre sens, on est en train de démolir le diffuseur public sans même nous avoir demandé, à nous les citoyens et citoyennes, ce que nous en pensons. Il faut que les Canadiens et les Canadiennes décident ensemble de l'avenir qu'ils veulent pour CBC/Radio-Canada. Il faut se parler, collectivement, comme société.

Nous demandons un moratoire immédiat sur la stratégie 2015-2020 de CBC/Radio-Canada.

Nous réclamons ensuite la mise sur pied d'une commission indépendante sur l'avenir du diffuseur public. Que cette commission établisse, de façon neutre, si les Canadiens et les Canadiennes souhaitent toujours un diffuseur public au XXIe siècle, et quelles sont leurs attentes envers celui-ci.

En ce qui a trait aux difficultés que vit CBC/Radio-Canada, l'opinion publique semble se répartir en deux camps : ceux et celles qui estiment que le diffuseur public n'a plus les ressources financières pour remplir son mandat, et ceux et celles qui sont d'avis que la société d'État a suffisamment d'argent mais ne le dépense pas de façon efficace. Une commission indépendante comme celle que nous réclamons sera chargée de faire la lumière, une fois pour toutes, sur cette question

En outre, puisque nous entrons dans une année pré-électorale, nous joignons notre voix au collectif Radio-Canada, j'y tiens et demandons aux partis politiques fédéraux d'inscrire dans leurs programmes électoraux respectifs des engagements clairs en matière d'appui au diffuseur public.

Qu'on ne nous méprenne pas : nous comprenons, comme l'ensemble des Canadiens et des Canadiennes, l'impératif pour la société d'État de se positionner dans un monde numérique où le changement est la norme et où les modes de consommation sont en constante évolution.

Mais ce ne sont pas des technologies qui raconteront nos histoires et qui parleront de nos réalités. Ce sont des gens. Et des gens pour raconter nos histoires, à Radio-Canada, il y en a de moins en moins.

Marie-France Kenny, présidente, Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada
Martin Théberge, président, Fédération culturelle canadienne-française
Nancy Hayes, présidente, Alliance des femmes de la francophonie canadienne
Françoise Sigur-Cloutier, présidente, Assemblée communautaire fransaskoise
Denis Vaillancourt, président, Assemblée de la francophonie de l'Ontario
Jean Johnson, président, Association canadienne-française de l'Alberta
Denis Poirier, président, Association de la presse francophone
Angélique Bernard, présidente, Association franco-yukonnaise
Véronique Legault, présidente, Commission nationale des parents francophones
Ghislain Boudreau, président, Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse
Alec Boudreau, président, Fédération de la jeunesse canadienne-française
Roland Gallant, président, Fédération des aînées et aînés francophones du Canada
Allan Damer, président, Fédération des associations de juristes d'expression française
Réal Roy, président, Fédération des francophones de Colombie-Britannique
Cyrilda Poirier, présidente, Fédération des francophones de Terre-Neuve et du Labrador
Richard Létourneau, président, Fédération franco-ténoise
Isabelle Salesse, présidente, Réseau pour le développement de l'alphabétisme et des compétences
Jeanne d'Arc Gaudet, présidente, Société de l'Acadie du Nouveau-Brunswick
Mamadou Ka, président, Société franco-manitobaine
Guy LaBonté, président, Société Saint-Thomas-d'Aquin (Île-du-Prince-Édouard)
Dr Aurel Schofield, président, Société Santé en français]]>
0
FCFA: Avenir de CBC/Radio-Canada Les membres de la FCFA en ont assez de voir les services de CBC/Radio-Canada s'effriter de façon de plus en plus dramatique. Réunis en conseil d'administration le 22 novembre dernier, ils ont adopté à l'unanimité une résolution demandant, notamment, un moratoire immédiat sur la stratégie quinquennale 2015-2020 de CBC/Radio-Canada, ainsi que la création d'une commission indépendante sur l'avenir du diffuseur public. 2014-12-04 05:51:12.0 https://fransaskois.info/fcfa-avenir-de-cbc-radio-canada-t11865.html oppaquet.t11865 opTexte La FCFA demande la création d'une commission indépendante
Le rôle premier de cette commission, pour la FCFA, serait de permettre aux Canadiens et aux Canadiennes de s'exprimer sur l'avenir de la société d'État. Elle devra également établir, de façon objective et indépendante, si CBC/Radio-Canada a oui ou non les moyens de s'acquitter de son mandat, en prenant en considération les sources de revenus, les compressions budgétaires des dernières années, les choix financiers faits par la société d'État et la diversité des exigences imposées par le mandat du diffuseur public.

« Nous avons l'impression d'assister à la démolition de pans entiers du diffuseur public sans même qu'on ait demandé aux Canadiens et aux Canadiennes ce qu'ils en pensent. Ce n'est pas nécessairement la meilleure manière de créer quelque chose de durable pour l'avenir », souligne Mme Kenny.

La FCFA joint également sa voix à celle du collectif citoyen Radio-Canada, j'y tiens et demande aux partis politiques fédéraux de clarifier, dans leurs programmes électoraux respectifs, leurs engagements en appui au diffuseur public. La Fédération invite également les citoyens et les citoyennes à faire parvenir aux parlementaires des lettres en ce sens; un modèle de lettre est disponible ici.

« L'enjeu est majeur : c'est de notre capacité de vivre en français qu'il s'agit ici. Si le diffuseur public devait disparaître, la grande majorité des francophones à l'extérieur du Québec seraient privés de toute forme de programmation télévisuelle locale dans leur langue, point à la ligne », insiste Mme Kenny. ]]>
0
Conférence: Bruno Dupeyron, Ph.D. Institut Français vous invite à participer à la Conférence de Bruno Dupeyron, Ph.D., organisée dans le cadre de la programmation des séminaires du département de français et en collaboration avec le Centre canadien de recherche sur les francophonies en milieu minoritaire (CRFM) de l'Institut français de l'Université de Regina, membre du Réseau en immigration francophone de la Saskatchewan (RIF-SK).

Cet évènement s'inscrit également dans la programmation de la 2e Semaine nationale de l'immigration francophone chapeautée par la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA).]]>
2014-11-04 08:02:58.0 https://fransaskois.info/conference-bruno-dupeyron-ph-d-t11751.html oppaquet.t11751 opTexte Confiner les parias d'Amérique du Nord: notes sur les activités de mercenaire compatissant de l'Organisation Internationale pour les Migrations Lieu: Rotonde de l'Institut français (LI-216), Université de Regina

Résumé :

Les efforts actuels de contrôle des flux de migrations internationales en Amérique du Nord ne se limitent pas aux politiques des États-nations. Les États cherchent à externaliser et à internationaliser la régulation des migrations, dans le but de confiner les migrants indésirables dans leur propre pays et/ou dans des emplois précaires de travailleur étranger temporaire.

Dans ce champ international du contrôle des migrations, l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) est un acteur-clef qui promeut et soutient les objectifs migratoires de la plupart des États occidentaux. Son rôle va de la conception des politiques publiques migratoires nationales aux déportations des immigrants clandestins. Ainsi, les activités de l'OIM consistent principalement à être un mercenaire au service des États. Comme l'OIM manque cruellement de légitimité, ses activités comme « chien de migration » sont recouvertes d'un vernis éthique épais, emprunté opportunément à la branche du droit public international des droits de l'homme et aux organisations de défense des droits de l'homme. Une analyse de ce champ international du contrôle des migrations montre comment l'OIM construit un marché ambigu, en devenant le bénéficiaire principal des politiques migratoires occidentales, et en les transposant dans des États non-occidentaux. Cela contribue à créer, selon les termes de l'OIM, des « migrations se déroulant en bon ordre et dans des conditions préservant la dignité humaine ».

Un examen plus minutieux du rôle de l'OIM dans la signature d'un contrat de travailleurs temporaires entre le Guatemala et des employeurs agricoles canadiens illustre la manière dont cette externalisation et cette transposition des politiques migratoires se déroule concrètement.]]>
0
Déclaration de la FCFA concernant les nouvelles compressions à CBC/Radio-Canada
« Avec ces compressions, on commence à voir ce qui nous attend avec la stratégie annoncée en juin par CBC/Radio-Canada pour éliminer 1 500 postes d'ici 2020. Cette stratégie n'en est pas une d'épanouissement mais plutôt de démantèlement de pans entiers de notre diffuseur public.]]>
2014-11-02 22:11:04.0 https://fransaskois.info/declaration-de-la-fcfa-concernant-les-nouvelles-compressions-a-cbc-radio-canada-t11743.html oppaquet.t11743 opTexte
C'est pour cette raison que la FCFA a insisté auprès du CRTC, en septembre, pour qu'on crée un fonds d'appui à la programmation locale auquel les stations régionales de Radio-Canada pourraient avoir accès. N'attendons surtout pas la mort de la télévision locale au Canada pour agir ». ]]>
0
Langues officielles: un système qui tourne en rond Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada à la lecture du rapport annuel 2013-2014 du commissaire aux langues officielles, publié ce matin. Pour la FCFA, ce document trace le portrait d'un système où personne ne semble ultimement responsable du régime canadien des langues officielles.]]> 2014-10-08 21:53:23.0 https://fransaskois.info/langues-officielles-un-systeme-qui-tourne-en-rond-t11678.html oppaquet.t11678 opTexte Réaction de la FCFA au rapport du Commissaire aux langues officielles
L'exemple le plus frappant est au chapitre des impacts des compressions budgétaires de 2011-2012. L'an dernier, le commissaire a recommandé à Patrimoine canadien et au Conseil du Trésor des mesures afin d'établir l'incidence des compressions sur la capacité des institutions fédérales à s'acquitter de leurs obligations linguistiques. Dans le rapport publié aujourd'hui, on peut lire que le commissaire commencera le suivi de cette recommandation au cours de 2014-2015.

«Pourquoi doit-on attendre encore un an pour simplement commencer le suivi? Les deux ministères en question ont eu un an pour au moins répondre à la recommandation du commissaire, l'ont-ils fait? On parle ici de compressions qui ont eu un impact certain au niveau des langues officielles, et dans un cas particulier, on a coupé des fonds qui permettaient à nos communautés de participer au forum emploi Destination Canada et d'y recruter des immigrants. On est en droit de souhaiter des réponses plus rapidement», commente Mme Kenny.

En l'absence d'un leadership fort au niveau gouvernemental, on trouve encore une fois dans le rapport du commissaire une brochette d'incidents où les conditions minimales d'application de la Loi ne sont pas respectées, qu'il s'agisse d'absence de consultation des communautés ou de prise en considération des impacts des décisions sur celles-ci, d'envois postaux unilingues ou d'interprétations fautives des obligations linguistiques.

D'autre part, le commissaire admet lui-même ne pas avoir le mandat, en vertu de la Loi, d'examiner la façon dont les provinces et les territoires dépensent les sommes transférées par le gouvernement fédéral pour l'appui au développement des communautés de langue officielle ou la promotion du français et de l'anglais. On peut lire dans le rapport que cette responsabilité relève ultimement de chaque institution fédérale. Pour la FCFA, il s'agit là d'une lacune criante.

«Ce que la FCFA a prédit il y a cinq ans dans le mémoire qu'elle a publié à l'occasion du 40e anniversaire de la Loi sur les langues officielles est en train de se matérialiser : en l'absence d'un chef d'orchestre, d'une autorité centrale capable de veiller au respect de la Loi d'un bout à l'autre de l'appareil fédéral, il y a une dérive majeure et le gouvernement doit absolument passer à l'action», souligne Mme Kenny.]]>
0
Abolition du programme Avantage significatif francophone FCFA a appris, vendredi, la décision du gouvernement du Canada de mettre fin dès le 30 septembre au programme Avantage significatif francophone. Mis sur pied expressément pour appuyer les communautés francophones en situation minoritaire, ce programme était conçu pour simplifier le processus d'embauche de travailleurs qualifiés d'expression française.]]> 2014-09-16 22:15:26.0 https://fransaskois.info/abolition-du-programme-avantage-significatif-francophone-t11594.html oppaquet.t11594 opTexte Un recul majeur pour l'immigration francophone
En effet, le gouvernement fédéral a aussi éliminé en 2012 l'enveloppe financière qui permettait aux communautés de participer au forum emploi Destination Canada, qui a lieu chaque année en France et en Belgique. De plus, alors que Citoyenneté et Immigration Canada avait affirmé que le nouveau système électronique «Entrée Express», qui sera lancé en janvier 2015, comporterait des mesures spécifiques d'appui à l'immigration francophone, la FCFA sait maintenant que ce ne sera pas le cas.

«Autant que nos communautés, Citoyenneté et Immigration Canada a des cibles à atteindre en matière d'immigration francophone. Comment va-t-il s'y prendre maintenant? Qu'est-ce qu'on prévoit faire? Il nous semble que le ministère a une obligation, en vertu de la Loi sur les langues officielles et de la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés, de favoriser le développement de nos communautés. Or, la décision du gouvernement va à l'encontre de cette obligation», souligne Mme Kenny.

La Fédération estime qu'il y a une incohérence entre, d'une part, cette décision du gouvernement d'abolir le programme Avantage significatif francophone et, d'autre part, ce qu'on entend du ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration, l'hon. Chris Alexander, par rapport à l'immigration francophone. «Lorsqu'il parle d'immigration francophone, le ministre parle très positivement des engagements de son ministère à cet égard. Or, dans les faits, le gouvernement nous coupe les leviers qui nous permettent d'avancer», déclare Mme Kenny.

La FCFA entend déposer dès aujourd'hui une plainte au commissaire aux langues officielles, puisque le programme Avantage significatif francophone a été éliminé sans consultation aucune avec les communautés francophones en situation minoritaire. ]]>
0
Un diffuseur public devenu méconnaissable FCFA, de la stratégie Un espace pour nous tous rendue public par CBC/Radio-Canada le 26 juin.]]> 2014-06-29 21:04:06.0 https://fransaskois.info/un-diffuseur-public-devenu-meconnaissable-t11373.html oppaquet.t11373 opTexte
La FCFA a de graves inquiétudes sur l'avenir même de CBC/Radio-Canada. «C'est majeur, ce qui a été annoncé hier, et ce n'est plus seulement comme francophones que ça nous interpelle, mais comme citoyens canadiens. Dans les documents publiés hier par la société d'État, on parle d'un passage du statut de radiodiffuseur public à celui d'entreprise publique de médias. Et justement, il faut se demander si on aura encore dans cinq ans un radiodiffuseur public au Canada. À quel point est-ce qu'on franchit le pas qui fera s'écrouler tout l'édifice?», se demande Mme Kenny.

En ce qui a trait aux services aux communautés francophones et acadiennes, la FCFA comprend que CBC/Radio-Canada fait face à des défis financiers majeurs, mais estime que la société d'État fait des choix qui mettent en péril la capacité des communautés francophones et acadiennes de vivre en français. Par exemple, les médias rapportaient hier que les téléjournaux régionaux à Québec, à Ottawa-Gatineau et en Acadie, en raison de leur portée et de leurs cotes d'écoute, ne seraient pas touchés mais que la durée des autres téléjournaux régionaux serait soumise à une évaluation.

«À l'ouest du Québec, il n'y a que Radio-Canada qui fait de l'information locale en français à la télévision. Si le diffuseur public perd la capacité de remplir ce rôle ou fait le choix de ne plus le remplir à certains endroits, c'est très simple, il n'y en aura plus, d'information locale en français à la télévision», souligne Mme Kenny.

La FCFA rappelle par ailleurs que déjà, à plusieurs endroits au pays, les ressources des salles de nouvelles sont réduites à un point tel que Radio-Canada ne sort presque plus en région pour couvrir les événements à l'extérieur des grandes villes. Dans cette perspective, l'élimination de postes supplémentaires est particulièrement inquiétante.

«Radio-Canada a l'obligation de prendre des mesures positives pour appuyer nos communautés, et s'il n'a plus les moyens de le faire, qu'il le dise clairement et que le gouvernement et le CRTC agissent pour lui fournir les ressources nécessaires», insiste la présidente de la FCFA.

À cet égard, la Fédération dépose aujourd'hui au CRTC un mémoire dans lequel elle réclame la création d'un fonds ciblé afin de soutenir la programmation et la production dans les stations régionales de Radio-Canada qui desservent les communautés francophones et acadiennes. ]]>
0
<![CDATA[La FCFA remet son prix Boréal 2014 au quotidien <i>Le Droit</i>]]> FCFA a souligné le rôle et l'importance historique du quotidien Le Droit pour la francophonie ontarienne et canadienne, ce soir, en lui remettant son prix Boréal 2014 à l'occasion d'une réception à Ottawa.]]> 2014-06-17 21:32:28.0 https://fransaskois.info/la-fcfa-remet-son-prix-boreal-2014-au-quotidien-i-le-droit-t11324.html oppaquet.t11324 opTexte
La FCFA est toutefois gravement préoccupée par ce qu'elle perçoit comme une érosion des médias francophones au Canada, et en particulier au sein des communautés francophones et acadiennes. L'avenir des journaux hebdomadaires, affectés notamment par une baisse de revenus publicitaires, est incertain, et les déclarations récentes concernant une possible disparition des quotidiens régionaux membres du groupe Gesca laissent planer un doute sur l'avenir du Droit lui-même.

«Notre lauréat du Prix Boréal, cette année, n'est pas un journal régional comme les autres. C'est un quotidien qui est né dans la lutte des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes pour l'éducation en français. C'est un symbole de la persistance des francophones de cette province et du Canada tout entier, et il faut qu'il le demeure encore longtemps», souligne Mme Kenny.

Enfin, les compressions budgétaires à Radio-Canada en avril dernier, et la forte possibilité que le diffuseur public doive procéder à de nouvelles coupures d'ici la fin de l'année 2014-2015, mettent à risque les services régionaux qu'offre la société d'État aux francophones en milieu minoritaire.

«Serions-nous prêts à envisager la vie en français, dans nos communautés, sans les services régionaux de Radio-Canada, sans les radios communautaires francophones, sans les hebdos, sans des quotidiens comme Le Droit et L'Acadie Nouvelle ? Sans ces médias, quelles seraient les alternatives pour s'informer dans notre langue sur notre milieu?» demande Mme Kenny.

La FCFA déposera le 25 juin un mémoire au CRTC dans lequel elle fera état de ses inquiétudes quant à l'avenir des services régionaux de Radio-Canada. La Fédération entend également saisir toutes les occasions pour positionner sur la place publique cet enjeu d'érosion des médias francophones.

«Nous ne sommes pas en train de dire que nos médias ne doivent pas s'adapter aux changements immenses que vit l'industrie de l'information, bien au contraire. Explorer de nouveaux modèles d'affaires, de nouvelles façons de demeurer pertinents pour les francophones, c'est louable et c'est même une nécessité. Mais il y a une grande différence entre s'adapter et disparaître», indique Mme Kenny.

Lire les remarques de la présidente de la FCFA lors de la remise du prix Boréal]]>
0
Consultez notre tout nouveau rapport annuel e assemblée générale annuelle le samedi 14 juin dernier.]]> 2014-06-17 21:28:14.0 https://fransaskois.info/consultez-notre-tout-nouveau-rapport-annuel-t11323.html oppaquet.t11323 opTexte Cliquez ici pour consulter le rapport annuel et en savoir plus sur les grandes réalisations de la Fédération au bénéfice des citoyens francophones partout au pays!]]> 0 Compressions à Radio-Canada : une situation qui ne peut plus durer Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada est consternée de l'étendue des compressions annoncées par CBC/Radio-Canada hier. Considérant qu'il s'agit de la troisième ronde de coupures et de réductions de services en cinq ans, la Fédération estime que la situation a assez duré ; ces compressions récurrentes minent un outil essentiel à l'épanouissement en français des citoyens de nos communautés, et il faut que cela cesse.
]]>
2014-04-11 08:38:20.0 https://fransaskois.info/compressions-a-radio-canada-une-situation-qui-ne-peut-plus-durer-t11042.html oppaquet.t11042 opTexte
Bien que l'on ne sache pas encore tous les détails sur comment ces coupures affecteront les stations régionales de langue française, il est impossible, selon la FCFA, qu'il n'y ait pas un impact sur les communautés de langue française en situation minoritaire. « On sait déjà que Radio-Canada met fin à l'animation régionalisée à Espace Musique et on se doute qu'il y aura d'autres pertes d'emploi au sein des stations régionales », indique Mme Kenny.

Pour la FCFA, il faut clairement reconnaître que la crise que traverse CBC/Radio-Canada est due en bonne partie à deux facteurs survenus coup sur coup : la réduction de l'enveloppe parlementaire de la société d'État et l'élimination, par le CRTC, du Fonds d'amélioration de la programmation locale (FAPL). « Le FAPL permettait aux stations régionales de Radio-Canada de produire davantage d'émissions où nos communautés se reconnaissaient. Nous l'avons dit en 2012, nous le disons à nouveau aujourd'hui, le CRTC a fait une grave erreur en éliminant ce fonds », déclare la présidente de la FCFA.

La Fédération se range résolument aux côtés du Comité sénatorial des langues officielles, qui recommande au gouvernement du Canada d'accorder à CBC/Radio-Canada une aide financière ciblée pour appuyer la programmation locale dans les stations au service des communautés francophones et acadiennes.

La FCFA demandera à rencontrer la ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, l'hon. Shelly Glover, afin de discuter de cette question avec elle ». ]]>
0
<![CDATA[Consultations sur le 150<span style="lowercase;font-size:60%;vertical-align:super;">e</span> anniversaire de la Confédération]]> e anniversaire de la Confédération. Le gouvernement fédéral a lancé cet hiver des consultations afin de recueillir l'opinion des Canadiens et des Canadiennes sur la manière dont on devrait souligner cet anniversaire.]]> 2014-02-02 21:56:33.0 https://fransaskois.info/consultations-sur-le-150e-anniversaire-de-la-confederation-t10742.html oppaquet.t10742 opTexte Faites-vous entendre! e anniversaire de la Confédération sont une belle occasion pour nous de faire sentir notre présence.

La FCFA invite les francophones partout au pays à participer à la consultation en répondant au questionnaire sur le site du gouvernement du Canada. Parmi les questions qu'on vous y posera :
  • Comment souhaiteriez-vous souligner le 150e anniversaire de la Confédération en 2017? De quelle façon aimeriez-vous que votre collectivité célèbre cet anniversaire?
  • Croyez-vous que le 150e anniversaire devrait avoir un thème et si oui, lequel?
  • Quelles réalisations canadiennes des 150 dernières années vous rendent le plus fier/fière d'être Canadien(ne)?
  • Au cours des 150 dernières années, quelles personnalités canadiennes ont été les plus grandes sources d'inspiration pour vous?
La FCFA vous encourage à proposer, lorsque vous répondrez au questionnaire, des idées qui permettraient de célébrer la présence du français partout au pays, les réalisations de nos communautés et leur contribution à la société canadienne.

Besoin d'idées pour vous inspirer? Jetez un coup d'oeil à ce que la FCFA a dit sur cette question ou visitez le sondage préparé par la Fédération de la jeunesse canadienne-française pour cette consultation!]]>
0
Une table de concertation nationale au service des immigrants, de leurs familles et des communautés qui les accueillent Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada est heureuse d'annoncer la formation de la Table nationale de concertation communautaire en immigration francophone. Cette nouvelle structure, qui pilotera l'ensemble des efforts des collectivités de langue française dans neuf provinces et trois territoires pour attirer, recruter, accueillir et intégrer des nouveaux arrivants, tiendra sa première rencontre le mois prochain.]]> 2013-10-16 00:27:36.0 https://fransaskois.info/une-table-de-concertation-nationale-au-service-des-immigrants-de-leurs-familles-et-des-communautes-qui-les-accueillent-t10369.html oppaquet.t10369 opTexte
  • Suzanne Bossé, Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada
  • Daniel Boucher, Société franco-manitobaine (SFM)
  • Gaël Corbineau, Fédération des francophones de Terre-Neuve et du Labrador (FFTNL)
  • Alain Dobi, Réseau de soutien à l'immigration francophone du Centre-Sud-Ouest de l'Ontario;
  • Geneviève Doyon, Réseau en immigration francophone du Yukon
  • Jocelyne Lalonde, Association des universités de la francophonie canadienne (AUFC) et Consortium national de formation en santé (CNFS)
  • Jean Léger, Réseau de développement économique et d'employabilité (RDÉE Canada)
  • Moussa Magassa, membre provenant des communautés ethnoculturelles (Colombie-Britannique)
  • Christophe Traisnel, Université de Moncton
  • Franklin Leukam Weledji, membre provenant des communautés ethnoculturelles (Ontario)
«Le comité de sélection a fait un travail remarquable pour former un groupe composé d'individus qui possèdent l'expérience, la connaissance et l'engagement nécessaires. Nous avons là une bonne représentation des diverses régions et des intervenants du continuum recrutement-accueil-intégration. Nous avons créé une Table qui fera un bon travail au bénéfice des immigrants, de leurs familles et des communautés qui les accueillent», indique la présidente de la FCFA, Marie-France Kenny.

Le rôle de la Table nationale sera, notamment, d'identifier les enjeux et les priorités en matière d'immigration francophone, d'assurer l'arrimage des actions aux niveaux national, provincial/territorial et local et entre divers secteurs, et de fournir un portrait clair des réalités de l'immigration francophone telles qu'elles se vivent d'un bout à l'autre du pays. Elle fera aussi le lien entre les communautés et Citoyenneté et Immigration Canada.

La FCFA assume la concertation et de la coordination nationale du dossier de l'immigration au sein des communautés francophones et acadiennes.]]>
0
Semaine nationale de l'immigration francophone Du 3 au 9 novembre, les communautés de langue française dans neuf provinces et trois territoires célèbreront pour la première fois la Semaine nationale de l'immigration francophone. Sous le thème L'immigration francophone, une diversité qui nous unit, cette semaine vise à mettre en valeur l'immigration francophone et la diversité au sein des communautés francophones et acadiennes du Canada. 2013-10-10 12:13:32.0 https://fransaskois.info/semaine-nationale-de-l-immigration-francophone-t10353.html oppaquet.t10353 opTexte Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada et les Réseaux en immigration francophones (RIF) des provinces et territoires invitent les communautés, organismes, institutions, municipalités, entreprises et partenaires locaux, régionaux, provinciaux, territoriaux et nationaux à organiser une ou plusieurs activités pendant cette semaine. C'est l'occasion de mettre en valeur tout ce que vous faites en matière d'immigration francophone et de diversité culturelle.

Inscrivez vos activités au calendrier de la Semaine d'ici le 18 octobre en utilisant ce formulaire courriel.

La FCFA met à votre disposition plusieurs outils pour célébrer la Semaine nationale de l'immigration francophone, notamment :
  • Le guide de promotion (pdf), qui comprend des suggestions d'activités que vous pouvez développer et inscrire au calendrier de la Semaine;
  • Les outils de promotion ci-dessous, que vous pouvez télécharger et utiliser dans vos communications.

Plus d'information: www.immigrationfrancophone.ca/fr]]>
0
PEICA : coup d'oeil sur les compétences des adultes francophones Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada s'intéresse vivement aux données du Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA), publiées mardi par l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

Ces données devraient permettre de dresser, pour la première fois en 10 ans, un portrait des forces et des faiblesses des francophones vivant en situation minoritaire en termes d'alphabétisme, de numératie et de capacité d'utilisation des nouvelles technologies. ]]>
2013-10-10 07:59:11.0 https://fransaskois.info/peica-coup-d-oeil-sur-les-competences-des-adultes-francophones-t10352.html oppaquet.t10352 opTexte
Sans qu'il soit possible pour le moment de déceler des tendances ou de tirer des conclusions fermes, les données du PEICA permettent tout de même de constater que certains défis, au niveau des compétences des francophones, demeurent entiers. Les niveaux de littératie de ceux-ci sont notamment plus faibles que ceux des anglophones, notamment, au Nouveau-Brunswick et en Ontario.

D'autre part, bien que les données du PEICA montrent que le Canada est dans une position enviable au chapitre des compétences en technologies de l'information, les Canadiens qui travaillent dans les métiers, les domaines de la fabrication et de la transformation et les professions manuelles ont des capacités plus faibles de résolution de problèmes dans un environnement technologique. « On ne sait pas pour l'instant comment les francophones se situent à ce niveau, mais nous porterons une attention particulière à cela; on parle ici de notre capacité de participer pleinement à l'économie du savoir du XXIe siècle », indique Mme Lanthier.

Ces premiers constats montrent, selon la FCFA, l'importance pour les gouvernements fédéral et provinciaux/territoriaux de renforcer leur engagement en matière d'alphabétisation, de développement des compétences et d'éducation des adultes.

(Plus d'info sur le site de Statistique Canada: www23.statcan.gc.ca/imdb/p2SV_f.pl?Function=getSurvey&SDDS=4406&Item_Id=132267&lang=fr)]]>
0
Déclaration de la présidente de la FCFA à l'occasion de la Journée de la dualité linguistique Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Marie-France Kenny, a émis la déclaration suivante à l'occasion de la Journée de la dualité linguistique, célébrée le 12 septembre dans la fonction publique fédérale.]]> 2013-09-13 06:46:59.0 https://fransaskois.info/declaration-de-la-presidente-de-la-fcfa-a-l-occasion-de-la-journee-de-la-dualite-linguistique-t10259.html oppaquet.t10259 opTexte
Si on peut réellement parler de dualité linguistique au Canada, c'est grâce à tous les citoyens et citoyennes qui se lèvent chaque matin déterminés à vivre en français et à transmettre cette langue à leurs enfants, tous ceux et celles qui font la file pour inscrire leurs enfants à l'école d'immersion, tous ceux et celles qui adoptent le français par amour pour la langue et les possibilités qu'elle offre. Ce sont ces millions d'individus qui créent la dualité linguistique chaque jour.

De nombreux employés et décideurs de la fonction publique fédérale se démarquent en mettant les efforts pour offrir à ces citoyens des services et des communications dans leur langue. Je les en félicite, mais il reste tant à faire pour atteindre l'égalité réelle entre le français et l'anglais dans l'appareil fédéral et dans la société canadienne. J'exhorte donc les fonctionnaires, les gestionnaires, les administrateurs, les sous-ministres et les sous-ministres adjoints à redoubler d'efforts pour assurer la pleine application de la Loi sur les langues officielles.

C'est la meilleure façon d'honorer ces millions de citoyens qui font vivre la dualité linguistique au pays». ]]>
0
Remaniement ministériel Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) tient à féliciter des alliés de la francophonie qui occupent maintenant des fonctions-clef pour le développement des collectivités de langue française au pays. Notamment, la FCFA accueille favorablement la nomination de Shelly Glover à titre de ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles. Députée de Saint-Boniface et ancienne secrétaire parlementaire aux Langues officielles, Mme Glover est bien au fait des enjeux et défis auxquels font face les citoyens francophones vivant en situation minoritaire.]]> 2013-07-16 23:17:57.0 https://fransaskois.info/remaniement-ministeriel-t10129.html oppaquet.t10129 opTexte Des alliés de la francophonie dans des postes-clef
La FCFA tient à remercier James Moore de s'être fait le champion de nos communautés au cours de ses cinq années comme ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles. «Nous sommes très contents que M. Moore soit maintenant ministre de l'Industrie, puisque nous transigeons régulièrement avec ce ministère, notamment, par rapport aux questions de développement économique et d'intégration des immigrants au marché du travail», note Mme Kenny.

La Fédération prévoit également travailler de près avec le nouveau ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration, Chris Alexander, sur les nombreuses questions qui ont trait à l'immigration de langue française et à l'impact de la réforme du système de l'immigration au pays. «Il y a beaucoup à faire pour assurer que nous obtenions notre juste part de l'immigration au pays, de la promotion de nos communautés comme terres d'accueil au recrutement dans les pays-sources francophones et à l'appui à la mise en place de services d'accueil et d'intégration de langue française. Nous avons hâte de rencontrer M. Alexander pour poursuivre le travail productif entrepris avec le ministre Kenney», déclare Mme Kenny.

La FCFA félicite d'ailleurs Jason Kenney pour sa nomination comme ministre de l'Emploi et du Développement social, un portefeuille qui remplace celui des Ressources humaines et du Développement des compétences. «La FCFA et son réseau entretiennent de nombreux liens avec RHDCC pour tout ce qui concerne la formation professionnelle, l'alphabétisation, la jeunesse, les aînes, la petite enfance et l'appui à l'employabilité des nouveaux arrivants», précise Mme Kenny.

Enfin, la Fédération note positivement l'arrivée de Christian Paradis aux fonctions de ministre responsable de la Francophonie. «C'est grâce aux prédécesseurs de M. Paradis, les ministres Valcourt et Blaney, que les communautés francophones et acadiennes ont pu bénéficier d'une visibilité lors des grands événements de la Francophonie à l'international. Nous sommes confiants de pouvoir poursuivre une collaboration productive avec le ministre Paradis», indique la présidente de la FCFA. ]]>
0
Le projet de loi C-419 adopté par le Sénat Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada se réjouit que le Sénat ait adopté, hier, le projet de loi sur les compétences linguistiques (C-419). Cela signifie que désormais, la capacité de parler et de comprendre clairement le français et l'anglais est un prérequis obligatoire pour dix postes d'agents du Parlement, dont celui de vérificateur général, celui de directeur général des élections et celui de commissaire à la protection de la vie privée. La FCFA applaudit par ailleurs les parlementaires de s'être tous ralliés à ce projet de loi.]]> 2013-06-28 10:23:39.0 https://fransaskois.info/le-projet-de-loi-c-419-adopte-par-le-senat-t10073.html oppaquet.t10073 opTexte Une victoire pour l'égalité des deux langues officielles au gouvernement
La FCFA appuie le projet de loi C-419 depuis que celui-ci a été déposé en mai 2012. Elle estime par ailleurs que dans une étape ultérieure, la liste des postes visés par les exigences linguistiques devrait être élargie pour inclure, notamment, le président du CRTC et celui de CBC/Radio-Canada.

«Dans un pays avec deux langues officielles, on est en droit de s'attendre à ce que ceux et celles qui sont, aux plus hauts niveaux, le visage et la voix de nos institutions fédérales puissent communiquer avec les citoyens et les citoyennes dans la langue officielle de leur choix», indique Mme Kenny.

La FCFA tient à remercier les parrains du projet de loi, les députés Yvon Godin et Alexandrine Latendresse, ainsi que le sénateur Claude Carignan qui a parrainé C-419 au Sénat.]]>
0
Deux ans de plus pour la 'citoyenne' Marie-France Kenny FCFA ont réélu Marie-France Kenny à la présidence de l'organisme. Mme Kenny a déclaré entamer ce troisième et dernier mandat de deux ans «avec un respect infini pour notre réseau et ceux qui y travaillent, et surtout pour tous ceux et toutes celles qui choisissent, chaque jour, de vivre en français».]]> 2013-06-19 09:08:19.0 https://fransaskois.info/deux-ans-de-plus-pour-la-citoyenne-marie-france-kenny-t10012.html oppaquet.t10012 opTexte
Les membres de la FCFA ont également choisi Justin Mury, président de la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse, pour siéger au bureau de direction à titre de représentant des organismes porte-parole.

Forum des leaders : travailler ensemble pour l'immigration francophone

La semaine de réunions statutaires de la FCFA a aussi donné lieu à la rencontre du Forum des leaders, un regroupement de 43 organismes et institutions qui travaillent ensemble pour concrétiser le Plan stratégique communautaire issu du Sommet des communautés francophones et acadiennes en 2007. Cette rencontre thématique portait sur les enjeux reliés à l'immigration francophone, particulièrement en ce qui a trait aux tendances démographiques canadiennes et à la nouvelle approche du gouvernement fédéral qui privilégie l'immigration économique. Les membres du Forum des leaders se sont engagés à agir ensemble pour que l'immigration réalise tout son potentiel comme outil de développement des communautés.

«L'idée qui fait consensus, c'est que les différents secteurs de développement des communautés doivent travailler de façon collaborative pour le bien-être de l'immigrant, de sa famille et de la communauté qui l'accueille, résume Marie-France Kenny, qui agit également comme porte-parole du Forum des leaders. C'est seulement en mobilisant tout le monde, de la culture à l'éducation en passant par la santé et le développement économique, qu'on peut couvrir tous les aspects de la promotion, du recrutement, de l'accueil et de l'intégration des nouveaux arrivants». ]]>
0
Budget fédéral 2013 : nouvelle Feuille de route pour les langues officielles, détails à venir Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada voit comme un signe encourageant l'annonce, dans le budget fédéral présenté aujourd'hui, d'une nouvelle Feuille de route pour les langues officielles 2013-2018. La Fédération trouve également positif qu'on décrive cette nouvelle Feuille de route comme le « reflet d'un engagement permanent d'accroître la vitalité des communautés minoritaires de langue officielle ».]]> 2013-03-21 18:25:57.0 https://fransaskois.info/budget-federal-2013-nouvelle-feuille-de-route-pour-les-langues-officielles-details-a-venir-t9690.html oppaquet.t9690 opTexte
Rappelons que la Feuille de route pour la dualité linguistique 2008-2013, qui se termine le 31 mars, était assortie d'investissements de 1,1 milliard $ sur cinq ans. Ces investissements ont permis le développement de services et d'activités en français qui rejoignent les citoyens dans des secteurs comme la santé, la culture, l'éducation ou l'immigration.

Cependant, après avoir écouté le discours budgétaire prononcé par le ministre des Finances, la FCFA continue de s'inquiéter des impacts de l'effort de réduction des dépenses gouvernementales sur la capacité du gouvernement à s'acquitter de ses obligations linguistiques. « Le ministre Flaherty a réitéré son intention d'éliminer le déficit d'ici 2015; c'est un objectif louable, mais il ne faut pas que ça se fasse aux dépens de la capacité du gouvernement d'offrir des services et des communications en français et en anglais comme il en a l'obligation, ou du droit des fonctionnaires de travailler dans la langue officielle de leur choix », souligne la présidente de la FCFA.

D'autre part, si plusieurs des initiatives qui ont été annoncées peuvent bénéficier aux citoyens francophones vivant en milieu minoritaire, il reste à savoir comment on tiendra compte des besoins spécifiques de ceux-ci dans leur mise en œuvre. Par exemple, la nouvelle orientation vers l'immigration à caractère économique présente un potentiel intéressant pour le recrutement d'immigrants de langue française qui s'installeront dans nos communautés. Celles-ci y travaillent d'ailleurs déjà avec plusieurs partenaires, dont les employeurs, les municipalités et divers intervenants en développement économique.

« Cela dit, dans quelle mesure a-t-on pris en compte notre situation et nos besoins spécifiques? Cette question est valide pour bon nombre des initiatives annoncées aujourd'hui, comme tout ce qui concerne la formation en emploi », souligne Mme Kenny]]>
0
Déclaration de la présidente de la FCFA à l'occasion de la Journée internationale de la francophonie Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA), Marie-France Kenny, a émis la déclaration suivante à l'occasion de la Journée internationale de la francophonie: ]]> 2013-03-20 12:29:30.0 https://fransaskois.info/declaration-de-la-presidente-de-la-fcfa-a-l-occasion-de-la-journee-internationale-de-la-francophonie-t9683.html oppaquet.t9683 opTexte
Et si l'on compte tous les gens – artistes, bénévoles, gestionnaires, professionnels et tant d'autres - qui travaillent avec dévouement pour créer des services et des activités en français dans toutes les sphères de la vie quotidienne, on s'aperçoit qu'elle est grande, notre francophonie.

La francophonie est synonyme d'action. C'est pourquoi en ce 20 mars, je ne souhaite pas aux citoyens et aux citoyennes francophones d'être fiers. Il n'est pas nécessaire de vous souhaiter ce que vous êtes déjà, ce que vous exprimez déjà par vos actions quotidiennes ».]]>
0
La chaîne Accents devant le CRTC Les citoyens et les citoyennes francophones ont jusqu'au 20 février pour manifester, devant le CRTC, leur appui à Accents, un projet de chaîne de télévision par et pour les communautés francophones et acadiennes. Le CRTC sollicite depuis lundi des observations du public sur une variété de demandes, provenant de diverses chaînes de télévision au pays. Plusieurs de ces chaînes demandent, comme Accents, qu'on leur accorde une distribution obligatoire au service de base des câblodistributeurs et des distributeurs par satellite partout au pays. 2013-01-29 22:47:29.0 https://fransaskois.info/la-chaine-accents-devant-le-crtc-t9386.html oppaquet.t9386 opTexte
Pour consulter l'appel d'observations du CRTC et manifester votre appui à Accents, cliquez ici.]]>
0
La FCFA devant le CRTC au nom de 2,6 millions de citoyens de langue française Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada (FCFA) a comparu au CRTC, ce matin, en appui au renouvellement des licences de CBC/Radio-Canada, qu'elle a qualifié d'acteur essentiel de la capacité de vivre en français partout au pays. La FCFA a cependant réitéré l'importance de garantir, par des conditions de licence, un meilleur reflet des régions et de l'ensemble de la francophonie aux émissions et contenus réseau de Radio-Canada.]]> 2012-11-28 06:30:29.0 https://fransaskois.info/la-fcfa-devant-le-crtc-au-nom-de-2-6-millions-de-citoyens-de-langue-francaise-t9178.html oppaquet.t9178 opTexte
Tout en mettant l'accent sur les mesures à mettre en place pour assurer un meilleur reflet de la francophonie à la grandeur du pays et une meilleure consultation des communautés par CBC/Radio-Canada, la FCFA a également reconnu que le diffuseur public fait face à des défis financiers préoccupants. Elle a appelé le CRTC et le gouvernement à mettre en place des mesures afin d'appuyer la société d'État.

« Nous attachons une très grande importance à Radio-Canada et à la programmation que le diffuseur public offre dans nos communautés. Or, l'élimination du Fonds d'amélioration de la programmation locale (FAPL), combinée à la réduction des crédits parlementaires de la société d'État, aura certainement un impact dans nos régions, là où les choix, en termes de programmation de langue française sont souvent très limités », a déclaré la présidente de la FCFA, Marie-France Kenny.

La FCFA demande notamment au CRTC la création, en remplacement du FAPL, d'un fonds destiné à appuyer la programmation locale à l'intention des communautés de langue officielle en situation minoritaire.]]>
0
Les communautés ont été écoutées et entendues Fédération des communautés francophones et acadiennes du Canada se réjouit de voir le Comité permanent des langues officielles des Communes recommander le renouvellement de la Feuille de route pour la dualité linguistique, qui viendra à échéance en mars prochain. La FCFA attend avec impatience la réponse du gouvernement à l'ensemble du rapport du Comité sur la question, publié la semaine dernière.]]> 2012-11-15 10:25:07.0 https://fransaskois.info/les-communautes-ont-ete-ecoutees-et-entendues-t9138.html oppaquet.t9138 opTexte Rapport du Comité des langues officielles sur la Feuille de route pour la dualité linguistique
Seul bémol, si le Comité recommande le renouvellement de la Feuille de route lorsque celle-ci viendra à échéance en mars prochain, en revanche, il ne recommande pas une augmentation, mais plutôt un maintien du montant de l'enveloppe associée à la Feuille de route, soit 1,1 milliard $. Plusieurs autres éléments et recommandations du rapport présentent des pistes pour le contenu de cette nouvelle Feuille de route. On recommande notamment d'appuyer financièrement les organismes, institutions et réseaux des communautés, afin qu'ils puissent assurer adéquatement la livraison de services aux citoyens dans la langue de la minorité. On aborde aussi des enjeux comme la santé, l'éducation, le développement économique et l'immigration, ainsi que des clientèles comme les jeunes, les femmes et les aînés francophones.

Ceci dit, la FCFA trouve quelque peu étonnant que certaines prises de position assez claires formulées par le Comité dans le texte du rapport ne sont pas reprises dans les recommandations. « Par exemple, alors que le Comité affirme clairement que la prochaine Feuille de route doit prioriser la petite enfance, on ne trouve aucune recommandation formelle à cet égard. D'autre part, alors que le Comité en a beaucoup à dire sur le soutien à donner aux communautés au niveau de l'immigration, la recommandation formelle sur cet enjeu, elle, est plutôt générale et succincte », note Mme Kenny.

Pour cette raison, la FCFA estime essentiel que le gouvernement, dans la réponse qu'il fera au Comité, s'adresse à l'ensemble du rapport : analyses, constats, prises de position et recommandations. « Les règles exigent que le gouvernement fasse une réponse à ce rapport. En prenant le document comme un tout et en s'inspirant de ce que les communautés ont dit lors des consultations sur les langues officielles, le gouvernement aura en main tous les éléments dont il a besoin pour le renouvellement de la Feuille de route pour la dualité linguistique », opine la présidente de la FCFA.]]>
0
L'Ontario se donne une cible en immigration francophone Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada voit comme une excellente nouvelle la décision du gouvernement de l'Ontario de se fixer une cible ferme de 5 % en termes d'immigration francophone dans la province. Dans un contexte où les communautés ne reçoivent pas leur juste part de l'immigration au pays, la FCFA espère que les autres provinces suivront l'exemple de l'Ontario et se doteront elles aussi de cibles en matière d'immigration francophone. ]]> 2012-11-08 21:45:32.0 https://fransaskois.info/l-ontario-se-donne-une-cible-en-immigration-francophone-t9123.html oppaquet.t9123 opTexte Important que les autres provinces emboîtent le pas, dit la FCFA
Au cours des prochaines semaines, les gouvernements doivent se rencontrer dans le cadre de la Table fédérale-provinciale/territoriale des ministres responsables de l'immigration. La FCFA entend interpeller Citoyenneté et Immigration Canada pour que l'immigration francophone soit inscrite explicitement à l'ordre du jour de la rencontre.

« Depuis plus de dix ans, nos communautés déploient des efforts extraordinaires pour se donner les moyens de recruter, d'accueillir et d'intégrer des immigrants de langue française. Les chiffres du recensement sur la langue ont montré encore une fois que la vitalité du français au pays dépend en bonne partie de l'immigration. Si le Canada veut réussir à ce chapitre, qui est aussi celui de notre prospérité économique, il faut que tous les intervenants rament dans le même sens », explique Mme Kenny.]]>
0
Réaction de la FCFA au rapport du commissaire aux langues officielles des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada prend bonne note du rapport annuel du commissaire aux langues officielles mais encourage ce dernier à porter son attention, au cours des prochains mois, vers les impacts du dernier budget sur les capacités des institutions fédérales de s'acquitter de leurs obligations linguistiques.]]> 2012-10-16 21:20:25.0 https://fransaskois.info/reaction-de-la-fcfa-au-rapport-du-commissaire-aux-langues-officielles-t9039.html oppaquet.t9039 opTexte Faites une étude sur l'impact des compressions, M. Fraser
«Certes, il est pertinent de s'attarder, comme le fait le commissaire dans son rapport, à l'offre de services en français et en anglais dans la capitale nationale et à l'importance de maximiser les occasions d'apprentissage de la langue seconde. Toutefois, on ne peut pas ignorer l'éléphant dans la salle : il y a eu des compressions budgétaires dans plusieurs institutions et on voit de plus en plus de signes que cela a hypothéqué leurs capacités en matière de langues officielles», commente-t-elle.

Outre les coupures dans des programmes et services dont bénéficient les citoyens des communautés francophones et acadiennes, la FCFA s'inquiète des impacts des compressions sur des éléments comme la formation linguistique au sein des institutions fédérales. «De façon générale, nous avons très peu d'information sur comment se vit la mise en œuvre du budget 2012 au sein de l'appareil fédéral. Il est très important que le commissaire fasse la lumière là-dessus», précise Mme Kenny.

La FCFA se questionne aussi sur le suivi qui a été fait quant aux recommandations formulées par le commissaire dans son rapport annuel de l'an dernier. «Par exemple, le commissaire a recommandé que Patrimoine canadien et le Secrétariat du Conseil du Trésor collaborent davantage ensemble pour coordonner la mise en œuvre de la partie VII de la Loi sur les langues officielles à la grandeur de l'appareil fédéral, et que ces deux institutions clés aient les ressources humaines et financières nécessaires pour aider efficacement l'ensemble des institutions fédérales. Où en est-on dans le suivi à ces recommandations?» demande Mme Kenny.

À la lecture du rapport annuel 2011-2012, la FCFA a aussi des préoccupations par rapport aux plaintes reçues par le commissaire. « On se rend compte que cette année, les plaintes sont concentrées surtout dans la région de la capitale nationale, au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick. Il y a très peu de plaintes provenant des autres régions. Or, on sait qu'au cours des dernières années, les communautés ont eu à composer avec des délais de plus en plus longs au niveau du traitement des plaintes. Y a-t-il un lien? Il est légitime de poser la question; dans tous les cas, il faut agir pour régler ces problèmes de délais », déclare la présidente de la FCFA.]]>
0
Pauline Marois : nouvelle première ministre du Québec rayonnement du fait français en terre d'Amérique». C'est ce qu'a déclaré la présidente de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Marie-France Kenny, au lendemain des élections provinciales au Québec.]]> 2012-09-05 19:56:04.0 https://fransaskois.info/pauline-marois-nouvelle-premiere-ministre-du-quebec-t8826.html oppaquet.t8826 opTexte La FCFA la félicite
La Fédération estime également important que la nouvelle première ministre nomme un ministre responsable de la Francophonie canadienne et, surtout, que le gouvernement du Québec poursuive son rôle de leadership au sein de la Conférence ministérielle sur la francophonie canadienne.

«Au fil des ans, les communautés et le Québec ont collaboré de plus en plus activement pour faire rayonner le français partout au pays, et la qualité de nos relations avec le gouvernement québécois y est pour quelque chose. Maintenant, il faut que ça continue», déclare Mme Kenny. ]]>
0
Rappel: Consultation en ligne sur les langues officielles La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada a appris la semaine dernière qu'à la fin juillet, 1 090 citoyens et citoyennes avaient participé à la consultation en ligne du gouvernement fédéral sur les langues officielles. Tout en se réjouissant de ce résultat, la FCFA rappelle que la consultation se poursuit au moins jusqu'en septembre et exhorte tous les francophones à faire entendre leur voix. 2012-08-13 08:46:24.0 https://fransaskois.info/rappel-consultation-en-ligne-sur-les-langues-officielles-t8757.html oppaquet.t8757 opTexte
La FCFA rappelle que la consultation porte sur plus précisément sur la Feuille de route pour la dualité linguistique, une initiative gouvernementale de 1,1 milliard $ sur cinq ans. La Feuille de route, qui se termine en mars 2013, a permis notamment de bâtir des écoles, des garderies, des centres de santé en français et des services pour les immigrants francophones, de former des professionnels de la santé qui parlent français et de créer des festivals, des fêtes de la culture et des activités en français pour nos jeunes.

Les résultats de la consultation informeront les décisions du gouvernement en termes de priorités d'investissements en matière de langues officielles après la fin de la Feuille de route.

« Nous interpellons tous ceux qui se lèvent chaque matin déterminés à vivre en français et à assurer que leurs enfants et petits-enfants puissent vivre en français. Participez à la consultation, parlez des défis que vous rencontrez dans votre lutte pour vivre en français. Parlez de vos priorités, de vos besoins. Et surtout, encouragez votre famille, vos amis et les gens avec qui vous travaillez à participer eux aussi à cette consultation », déclare Mme Kenny.

La FCFA tient à remercier tous les organismes de la francophonie qui se sont mobilisés pour inciter les citoyens et les citoyennes à participer à la consultation en ligne. Certains de ces organismes se sont d'ailleurs fixé des objectifs en termes de nombre de participants. La Fédération rappelle également aux francophones qu'elle met à leur disposition une foire aux questions concernant la consultation au www.fcfa.ca/consultations. ]]>
0
La FCFA porte sa campagne auprès des citoyens sur YouTube Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Marie-France Kenny, exhorte tous les citoyens de langue française à participer aux consultations du gouvernement fédéral sur les langues officielles, dans une nouvelle vidéo lancée sur YouTube aujourd'hui. On peut visionner cette vidéo sur la page d'accueil du site Web de la FCFA à l'adresse www.fcfa.ca. ]]> 2012-06-22 07:51:05.0 https://fransaskois.info/la-fcfa-porte-sa-campagne-aupres-des-citoyens-sur-youtube-t8665.html oppaquet.t8665 opTexte
Dans la vidéo, la présidente de la FCFA invite les francophones à se rendre sur la page de la consultation en ligne, à l'adresse www.pch.gc.ca/olconsultationslo, et y raconteur leur histoire, y parler de leur communauté, de leur réalité et de leurs défis. La FCFA a également mis en ligne une foire aux questions (FAQ) à l'adresse www.fcfa.ca/consultations pour appuyer les citoyens qui veulent répondre au questionnaire de consultation.]]>
0
La FCFA élue à la présidence de la mission sur la langue française et la diversité culturelle et linguistique au sein de l'OIF Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada a été choisie pour assumer la présidence d'une des quatre missions au sein d'un regroupement d'organismes internationaux qui détiennent un statut consultatif auprès de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).]]> 2012-06-13 21:24:50.0 https://fransaskois.info/la-fcfa-elue-a-la-presidence-de-la-mission-sur-la-langue-francaise-et-la-diversite-culturelle-et-linguistique-au-sein-de-l-oif-t8612.html oppaquet.t8612 opTexte
La FCFA et la Société nationale de l'Acadie, qui assume la vice-présidence de la mission, représenteront la mission A au Comité de suivi de la Conférence.

« La Francophonie, c'est un espace culturel et économique fort de 200 millions de personnes. On gagnerait à le promouvoir et à le consolider en stimulant les échanges et les partenariats entre les organismes, les institutions et même les individus. C'est à cet objectif que nous allons travailler », promet la présidente de la FCFA, Marie-France Kenny.

La FCFA entend également contribuer son expertise, en tant que leader du dossier de l'immigration au sein des communautés francophones et acadiennes, à la réflexion de la Francophonie sur l'enjeu de la diversité comme outil d'avenir et de cohésion sociale.

La Mission A a aussi formulé une recommandation en vue du Sommet de la Francophonie : que les organisations à caractère universel (organisations représentatives des nations, les organisations internationales de normalisation et les regroupements mondiaux) utilisent les six langues des Nations Unies comme langues de travail. ]]>
0
Un nouveau président du CRTC qui connaît bien les communautés francophones et acadiennes Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada accueille très favorablement la nomination de Jean-Pierre Blais à titre de nouveau président du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC). Ayant déjà eu l'occasion de collaborer avec M. Blais alors qu'il était sous-ministre adjoint au ministère du Patrimoine canadien, la FCFA sait qu'il possède une bonne connaissance des communautés francophones et acadiennes.]]> 2012-06-13 21:22:49.0 https://fransaskois.info/un-nouveau-president-du-crtc-qui-connait-bien-les-communautes-francophones-et-acadiennes-t8611.html oppaquet.t8611 opTexte
Jean-Pierre Blais devient président à l'heure où le Conseil a devant lui plusieurs dossiers d'importance capitale pour les communautés. Notamment, le CRTC devrait rendre d'ici la fin de l'été sa décision sur l'avenir du Fonds d'amélioration de la programmation locale (FAPL), auquel ont accès plusieurs stations régionales de Radio-Canada à l'extérieur du Québec. D'autre part, le processus de renouvellement des licences de Radio-Canada, dans le cadre duquel le Conseil entendra également des observations sur la demande de la société d'État d'être autorisée à diffuser de la publicité à Espace Musique, débutera à l'automne.

De façon plus générale, la FCFA estime que le nouveau président arrive bien outillé pour faire face aux transformations profondes que vit le paysage des communications au Canada, tout en agissant pour sauvegarder la souveraineté culturelle de notre pays.

« Le prédécesseur de M. Blais, Konrad von Finckenstein, a déjà déclaré qu'il devenait de plus en plus difficile de réglementer les contenus canadiens dans un univers multiplateformes, particulièrement dans un contexte où les deux lois qui régissent le CRTC ont plus de vingt ans. Cela fera certainement partie des défis que devra relever Jean-Pierre Blais. Nous sommes confiants qu'il possède les connaissances et l'expérience nécessaires pour naviguer ces transformations », souligne Mme Lanthier. ]]>
0
Forum de la francophonie canadienne à Québec Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Marie-France Kenny, à l'issue du Forum de la francophonie canadienne, qui avait lieu lundi et mardi à Québec. ]]> 2012-05-30 22:39:15.0 https://fransaskois.info/forum-de-la-francophonie-canadienne-a-quebec-t8526.html oppaquet.t8526 opTexte Il faut plus d'actions pour sensibiliser les citoyens
« Les participants en ont tellement appris sur les réalités les uns des autres, il faut qu'on continue sur cette lancée, souligne Mme Kenny. Nous souhaitons voir, au cours des prochaines années, des rencontres plus fréquentes, peut-être par secteur d'activités, où les organismes de nos communautés et ceux du Québec pourront développer des relations de partenariat et de réciprocité ».

La FCFA accueille par ailleurs favorablement le plan d'action dévoilé par le gouvernement du Québec au terme du Forum. Ce plan détaille 14 grandes actions que le Québec entend entreprendre en appui à sa politique en matière de francophonie canadienne. La Fédération apprécie notamment qu'on garde le cap sur de grandes priorités comme la valorisation des arts et de la culture, le réseautage au niveau de la santé, l'appui à la petite enfance et le développement économique.

« D'autre part, dans une volonté de sensibiliser les citoyens et en particulier les jeunes à l'envergure de cette francophonie, la question de la mobilité des étudiants entre les universités du Québec et celles de nos communautés devient prioritaire, c'est ressorti à plus d'une table ronde durant le Forum et nous sommes contents que le gouvernement du Québec l'ait inclus dans ce plan d'action », commente Mme Kenny.

Enfin, la FCFA note la volonté du gouvernement du Québec de tenir en 2015, avec le Centre de la francophonie des Amériques, une grande rencontre des francophones de tout le continent. La Fédération souhaite que cette rencontre soit une occasion de mettre en valeur toute la francophonie canadienne, telle qu'elle s'articule d'un bout à l'autre du Canada.]]>
0
La FCFA appelle à la mobilisation citoyenne Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada encourage les citoyens et les citoyennes à participer en grand nombre au forum en ligne dans le cadre des consultations pancanadiennes qui s'amorcent sur les langues officielles. La FCFA souhaite que ces consultations, annoncées ce matin par le ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles James Moore, mènent au renouvellement de la Feuille de route pour la dualité linguistique. ]]> 2012-05-22 22:00:26.0 https://fransaskois.info/la-fcfa-appelle-a-la-mobilisation-citoyenne-t8469.html oppaquet.t8469 opTexte
D'ici le jeudi 24 mai, la FCFA mettra en ligne sur son site Web une foire aux questions (FAQ) afin d'appuyer ceux et celles qui souhaitent participer au forum en ligne et souhaitent en savoir plus sur la Feuille de route pour la dualité linguistique. Cette foire aux questions présentera notamment le point de vue des communautés sur les principales retombées de la Feuille de route depuis son lancement en 2008.

D'autre part, plusieurs organismes des communautés devraient être parmi les participants aux tables rondes qui auront lieu dans 17 grandes villes du pays. « Au cours des derniers mois, de nombreux organismes se sont succédés devant le Comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes pour parler de l'importance de renouveler la Feuille de route pour la dualité linguistique. C'est un message que nous porterons tous lors des consultations qui auront lieu cet été », promet Mme Kenny.

Quant aux priorités de la prochaine Feuille de route, la FCFA maintient que celle-ci devrait s'arrimer de près au Plan stratégique communautaire issu du Sommet des communautés francophones et acadiennes de 2007. « En termes d'appui à nos communautés, il est important que les initiatives de la Feuille de route visent le renforcement de notre population par l'immigration et le soutien à la famille, la création de services qui rejoignent les francophones dans tous les aspects de leur vie quotidienne, ainsi que l'accroissement de notre développement social et économique », explique Mme Kenny.

Les citoyens peuvent accéder aux consultations en ligne à l'adresse www.pch.gc.ca/olconsultationslo. ]]>
0
Une bonne première étape Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada accueille favorablement le projet de loi présenté hier par la Sénatrice Maria Chaput. Le projet de loi vise spécifiquement à moderniser la partie de la Loi sur les langues officielles qui traite des services et des communications au public par les institutions fédérales (partie IV). Même si S-211 ne s'adresse pas à l'ensemble des préoccupations exprimées par la FCFA dans le mémoire qu'elle a publié à l'occasion du 40e anniversaire de la Loi, la Fédération estime qu'il s'agit d'un pas dans la bonne direction. ]]> 2012-05-17 21:17:01.0 https://fransaskois.info/une-bonne-premiere-etape-t8445.html oppaquet.t8445 opTexte Projet de loi S-211 modifiant la Loi sur les langues officielles
La FCFA applaudit notamment les modifications qui enchâssent dans la Loi la question de qualité égale des services et des communications dans chacune des langues officielles, et qui requièrent des institutions fédérales qu'elles consultent les communautés de langue officielle en situation minoritaire à cet égard. « Si on veut que le bon service soit offert au bon public, il va de soi qu'on consulte nos communautés pour assurer une qualité vraiment égale. Pour nous, c'est une question d'efficience », commente Mme Kenny.

La Fédération note aussi positivement les amendements aux critères, qui font en sorte qu'on se baserait non plus uniquement sur les nombres, mais aussi sur la spécificité de la communauté et la vitalité institutionnelle pour déterminer où les services et les communications dans les deux langues officielles seront offerts. « C'est important pour nous parce que les chiffres ne disent pas tout; si on veut offrir les services là où les francophones sont vraiment, il faut qu'on regarde, par exemple, s'il existe des écoles, des centres culturels ou d'autres infrastructures communautaires dans la région », souligne Mme Kenny.

La FCFA est également satisfaite de voir que le projet de loi étend aux gares ferroviaires et aux traversiers les obligations linguistiques en matière de services et communications au public, et qu'une révision du Règlement sur les langues officielles – communications et services au public est prévue à tous les dix ans. « Quand on pense que le règlement n'a pas été revu depuis son entrée en vigueur en 1991, il nous semble que ce n'est pas trop demander que de vouloir qu'on assure, périodiquement, qu'il permette toujours d'offrir les services dans les deux langues officielles aux bonnes personnes aux bons endroits », déclare Mme Kenny. ]]>
0
Projet de loi sur les compétences linguistiques Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada accueille très favorablement le projet de loi C-419, présenté par le député d'Acadie-Bathurst Yvon Godin. Ce projet de loi vise à rendre la maîtrise des deux langues officielles obligatoire pour dix postes d'agents du Parlement, dont ceux de vérificateur général, de directeur général des élections, de commissaire aux langues officielles et de président de la Commission de la fonction publique. ]]> 2012-05-02 22:05:30.0 https://fransaskois.info/projet-de-loi-sur-les-competences-linguistiques-t8362.html oppaquet.t8362 opTexte L'obligation de bilinguisme revient aux agents du Parlement
« Prenons l'exemple du vérificateur général du Canada : même s'il possède de toute évidence de grandes compétences, il lui en manque une de taille et à cause de cela, les francophones ne disposent pas d'un accès direct à lui », souligne la présidente de la FCFA, Marie-France Kenny.

Tout en reconnaissant que le vérificateur général prend actuellement des cours de français, la FCFA rappelle que cette formation signifie des investissements considérables de temps et d'argent. « Mis à part les principes de base reliés aux exigences de bilinguisme dans un pays qui possède deux langues officielles, il faut admettre qu'il serait plus efficient et plus économique que les officiers du Parlement possèdent déjà au départ les compétences linguistiques pour le poste qu'ils occupent », indique Mme Kenny.

La FCFA trouve tout de même dommage qu'on doive formaliser par un projet de loi ce qui, plus de 40 ans après l'adoption de la Loi sur les langues officielles, devrait aller de soi. ]]>
0
La Charte canadienne des droits et libertés a 30 ans Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Marie-France Kenny, a émis la déclaration suivante à l'occasion du 30e anniversaire de la Charte canadienne des droits et libertés.]]> 2012-04-17 21:43:10.0 https://fransaskois.info/la-charte-canadienne-des-droits-et-libertes-a-30-ans-t8283.html oppaquet.t8283 opTexte On n'a pas encore atteint l'égalité réelle, mais la Charte nous a mis sur la bonne route
Pour la FCFA, il est clair que la Charte a donné un élan décisif au développement des communautés francophones et acadiennes, notamment, en enchâssant l'égalité du français et de l'anglais dans la Constitution canadienne et en garantissant le droit des francophones partout au pays à une éducation dans leur langue.

Qu'on se rappelle seulement qu'à peine trois ans avant l'adoption de la Charte, les francophones de Penetanguishene se battaient pour le droit d'avoir une école dans leur langue. Aujourd'hui, il y a des écoles de langue française dans chaque province et chaque territoire et, même si dans plusieurs cas il a fallu aller devant les tribunaux, la Charte nous a donné une base solide.

Certes, personne ne dirait que 30 ans après la Charte, on a enfin atteint l'égalité réelle entre le français et l'anglais partout au pays. Il reste du travail à faire et plusieurs acquis demeurent fragiles. Mais la Charte, les droits linguistiques qui y sont énoncés et l'interprétation qui a été faite de ces droits au cours des trois dernières décennies nous ont mis sur la bonne route. »]]>
0
Compressions budgétaires à CBC/Radio-Canada Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Marie-France Kenny, a émis une déclaration concernant le plan « Même stratégie, autre trajectoire » rendu public cet après-midi par CBC/Radio-Canada.]]> 2012-04-04 18:31:52.0 https://fransaskois.info/compressions-budgetaires-a-cbc-radio-canada-t8226.html oppaquet.t8226 opTexte Réactions de la FCFA
Nous reconnaissons les efforts de CBC/Radio-Canada en vue de maintenir son empreinte régionale. Nous reconnaissons également que la société d'État cherche à faire de ces compressions une occasion de transformer et de moderniser le diffuseur public. Nous nous attendons cependant à ce que toute transformation affectant nos communautés, en particulier celles touchant les stations régionales, soit faite en consultation avec celles-ci pour répondre le mieux possible à leurs besoins prioritaires.

À cet égard, nous allons porter une attention particulière, notamment, à l'impact de l'élimination de 243 postes aux Services français, de la réduction des coûts de production du RDI et de la diminution des créneaux de diffusion régionale à Espace Musique.

Nous espérons tous et toutes que notre diffuseur public émergera de cet épisode difficile plus fort et plus représentatif de l'ensemble de la francophonie canadienne ». ]]>
0
Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Marie-France Kenny, a émis la déclaration suivante à l'occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale.]]> 2012-03-21 21:44:32.0 https://fransaskois.info/journee-internationale-pour-l-elimination-de-la-discrimination-raciale-t8130.html oppaquet.t8130 opTexte
Or, les tristes événements survenus en France lundi nous montrent combien l'intolérance et les préjugés demeurent présents dans notre monde. Puissent ces événements nous enseigner l'importance du dialogue, du respect et de la compréhension mutuelle. Puissent-ils nous motiver, tous et toutes, à redoubler d'efforts pour éliminer toute forme de discrimination raciale.

Qu'on dise, haut et fort, que dans une francophonie canadienne qui se développe en s'appuyant sur les forces de tous les individus qui ont choisi de vivre en français, peu importe leur origine ou leur langue maternelle, il n'y a pas de place pour la xénophobie ou l'intolérance ». ]]>
0
Journée internationale de la Francophonie Une langue n'est rien sans ceux et celles qui la parlent. Aujourd'hui, je tiens à saluer tous ces gens qui ont choisi de vivre en français, qu'ils soient nés au Canada ou ailleurs, qu'ils aient grandi dans cette langue ou qu'ils l'aient adoptée par amour pour ses mots et ses accents. Tous et toutes, ils sont l'avenir du français, qu'ils se nomment Gallant, Nguyen, Morrison, Belkacem, Leblanc, Diouf ou Jones. 2012-03-20 22:18:02.0 https://fransaskois.info/journee-internationale-de-la-francophonie-t8126.html oppaquet.t8126 opTexte Un message de la présidente de la FCFA
Je souhaite que lors de ces deux événements, nous nous engagions collectivement et individuellement à mettre tout en œuvre pour non pas uniquement protéger notre langue, mais surtout la partager avec tous ceux et toutes celles qui peuvent et veulent s'associer à notre grand projet de faire rayonner le français en terre d'Amérique.

Marie-France Kenny]]>
0
Communauté acadienne et francophone de la Nouvelle-Écosse FCFA du Canada demandent au gouvernement de la Nouvelle-Écosse de maintenir la désignation spéciale protégeant les circonscriptions acadiennes de Clare, Argyle et Richmond. Réunis à Ottawa cette fin de semaine, les membres du conseil d'administration de la Fédération se sont déclarés solidaires de la communauté acadienne et francophone de la Nouvelle-Écosse dans sa lutte pour préserver sa représentation politique dans le cadre de la révision de la carte électorale provinciale. ]]> 2012-02-14 21:29:05.0 https://fransaskois.info/communaute-acadienne-et-francophone-de-la-nouvelle-ecosse-t7947.html oppaquet.t7947 opTexte Déclaration unanime de solidarité
« Cette décision d'exclure la désignation spéciale des circonscriptions acadiennes de Clare, Argyle et Richmond aura certainement comme impact d'affaiblir la voix politique de la communauté. Nous ne pouvons certainement pas rester silencieux face à une telle perte d'acquis », souligne la présidente de la FCFA, Marie-France Kenny.

La FCFA s'inquiète par ailleurs des répercussions que pourrait avoir, à long terme, le geste du gouvernement de la Nouvelle-Écosse pour les autres communautés de langue française au pays. « Il est certain que cela crée un précédent. Si le gouvernement affaiblit les acquis d'une de nos communautés de la sorte, qu'est-ce qui empêchera un autre gouvernement provincial ou territorial de s'appuyer sur ce précédent? », demande Mme Kenny.

La Fédération se déclare également solidaire de la communauté noire de la circonscription de Preston, dont la désignation spéciale a également été exclue des termes de référence de la Commission par le gouvernement Dexter.

« Les administrateurs et administratrices de la FCFA ont un message pour la communauté noire de Preston : dans un enjeu comme celui-ci où il est question de justice et d'équité, notre lutte est la même et vous nous trouverez toujours à vos côtés », indique Mme Kenny. ]]>
0
Déclaration de la présidente de la FCFA sur le renouvellement du PADL Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Marie-France Kenny, a émis la déclaration suivante concernant l'annonce du renouvellement du Programme d'appui aux droits linguistiques (PADL) pour une période de cinq ans.]]> 2012-02-09 21:17:07.0 https://fransaskois.info/declaration-de-la-presidente-de-la-fcfa-sur-le-renouvellement-du-padl-t7919.html oppaquet.t7919 opTexte
Nous avons voulu un programme qui servirait bien nos communautés et les citoyens et les citoyennes de langue française qui veulent le respect des droits linguistiques qui leurs sont garantis par la Constitution. Aujourd'hui, c'est ce que nous avons. Au cours des trois dernières années, le PADL a produit des résultats concrets pour les communautés dans une variété de dossiers et en appui à une variété de droits linguistiques, qu'il s'agisse de droits scolaires ou de droit d'un individu à des services dans la langue officielle de son choix.

Le recours aux tribunaux est rarement l'option préférée de nos communautés. Mais lorsqu'il nous faut emprunter l'avenue de la médiation ou du litige parce que nos droits linguistiques ne sont pas respectés, lorsqu'il est question de justice et d'équité, nous savons que la PADL est là pour nous appuyer ». ]]>
0
La Sacrée sur iTunes Un long-métrage entièrement réalisé dans nos communautés maintenant disponible sur iTunes

La Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada se joint à Balestra Productions pour encourager les cinéphiles à se procurer le film La Sacrée, disponible sur ITunes depuis le 10 janvier. Une réalisation de Dominic Desjardins, cette comédie franco-ontarienne produite par Mark Chatel est l'un des rares long-métrages réalisé entièrement dans nos communautés. Depuis sa sortie en salle au mois de septembre, le film a été sélectionné dans huit festivals d'un bout à l'autre du Canada.]]>
2012-01-11 20:00:20.0 https://fransaskois.info/la-sacree-sur-itunes-t7658.html oppaquet.t7658 opTexte
Pour télécharger le film, visitez le www.lasacree.ca/voir.html . ]]>
0
Cibles en matière d'immigration francophone Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, Marie-France Kenny, après que Citoyenneté et Immigration Canada ait annoncé hier, dans un communiqué de presse, qu'on prévoit accueillir de 42 000 à 45 000 personnes l'an prochain dans le cadre du Programme des candidats des provinces (PCP). ]]> 2011-11-08 22:27:08.0 https://fransaskois.info/cibles-en-matiere-d-immigration-francophone-t7403.html oppaquet.t7403 opTexte
Le PCP a connu une croissance sans précédent au cours des dernières années. Par exemple, entre 2004 et 2008, le nombre d'admissions s'est multiplié par plus de 18 en Alberta et par plus de huit en Colombie-Britannique. Toutefois, seul le Manitoba s'est donné une cible en matière d'immigration francophone, soit 7 % de son immigration annuelle.

La FCFA est d'avis que le gouvernement fédéral a un rôle de leadership à jouer à cet égard. « L'objectif de 4,4 % découle de l'engagement du gouvernement d'appuyer le développement des communautés de langue officielle en situation minoritaire et de favoriser leur épanouissement, rappelle Mme Kenny. Cet engagement, il ne se retrouve pas seulement dans la Loi sur les langues officielles, mais aussi dans la Loi sur l'immigration et la protection des réfugiés. Le rôle du gouvernement fédéral, pour nous, est de mettre en place tout ce qu'il faut pour que les provinces assument leur rôle ».

Dans son communiqué, Citoyenneté et Immigration Canada indique que le Programme des candidats des provinces est maintenant la deuxième plus importante source de l'immigration économique au Canada. À cet égard, la FCFA rappelle qu'on trouve dans bon nombre de pays de la Francophonie une main-d'œuvre qualifiée, en mesure de répondre aux besoins spécifiques au marché du travail de chaque province et territoire et de contribuer au développement économique du pays. « Plusieurs provinces participent d'ailleurs avec nos communautés à la mission de recrutement Destination Canada, qui aura lieu dans quelques jours en France et en Belgique », précise Mme Kenny.

Il va sans dire que la FCFA est d'avis que les communautés francophones et acadiennes doivent absolument faire partie de l'approche pluriannuelle que les deux niveaux de gouvernements comptent mettre en place en ce qui a trait à la planification des niveaux du PCP pour 2013 et les années suivantes. « C'est ensemble que le gouvernement et les communautés se sont donnés un plan stratégique pour favoriser l'immigration francophone en milieu minoritaire, c'est ensemble que nous y travaillons depuis près de 10 ans au sein du Comité directeur Citoyenneté et Immigration Canada – Communautés francophones en situation minoritaire. À notre point de vue, c'est ensemble que nous devons planifier pour l'avenir », déclare la présidente de la FCFA. ]]>
0
Signe le plus récent d'un recul du français sur plusieurs fronts Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada voit une tendance alarmante sur la place du français au sein de l'appareil fédéral et se demande sérieusement ce que vaut l'engagement du gouvernement en matière de dualité linguistique. Pour la FCFA, la nomination d'un vérificateur général qui, semble-t-il, ne parle pas le français s'ajoute à une liste grandissante de gestes qui signalent un recul de cette langue à plusieurs niveaux de la sphère politique et de la fonction publique. ]]> 2011-10-27 00:00:34.0 https://fransaskois.info/signe-le-plus-recent-d-un-recul-du-francais-sur-plusieurs-fronts-t7324.html oppaquet.t7324 opTexte
La FCFA trouve la nomination d'un vérificateur général unilingue d'autant plus déplorable que la description des compétences requises incluait la connaissance des deux langues officielles. La Fédération note qu'il n'y a pas eu de vérificateur général unilingue depuis 20 ans au Canada.

« Le soir des élections fédérales, le 2 mai dernier, le Premier ministre a indiqué que son gouvernement représenterait tous les Canadiens et toutes les Canadiennes. « Est-ce que les 9 millions de francophones au pays se reconnaissent dans tous ces gestes posés par notre gouvernement? », note Mme Kenny. ]]>
0