Facebook Twitter Flickr RSS

fransaskois·info

 

25 septembre 2013

Le gouvernement Harper crée des possibilités d'accès au pouvoir pour les jeunes francophones d'un bout à l'autre du Canada

Image - Le gouvernement Harper crée des possibilités d'accès au pouvoir pour les jeunes francophones d'un bout à l'autre du Canada
L'honorable Dre Kellie Leitch, ministre du Travail et ministre de la Condition féminine, et Royal Galipeau, député d'Ottawa-Orléans, ont annoncé l'appui du gouvernement du Canada à un projet visant à promouvoir l'accès des jeunes femmes francophones au pouvoir partout au pays.

«Les filles et les jeunes femmes présentent un potentiel formidable et ont la capacité d'exercer un pouvoir dans nos collectivités, a déclaré la ministre Leitch. Ce projet représente un investissement dans ce potentiel et aura d'importantes retombées pour les jeunes participantes, ainsi que pour la société canadienne dans son ensemble.»

«Le gouvernement du Canada est déterminé à faire en sorte que les jeunes Canadiennes puissent pleinement mettre à contribution leurs talents dans leur collectivité, a dit le député Galipeau. Ici même à Ottawa, ce projet incitera les jeunes femmes francophones à aspirer à des postes de décision et leur permettra d'acquérir les compétences dont elles ont besoin pour y parvenir.»

L'Alliance des femmes de la francophonie canadienne recevra une subvention de 199 000 $ du gouvernement du Canada pour un projet de 24 mois, qui mobilisera des étudiantes francophones et les incitera à examiner la sous-représentation des femmes dans les postes de responsabilité et de décision. Le projet se déroulera dans des collèges et universités un peu partout au Canada, notamment à Kingston, Ottawa, Toronto, Edmonton, Regina, Hearst, Moncton, Winnipeg, Sudbury, Pointe-de-l'Église et Vancouver. À Ottawa, le projet sera réalisé en partenariat avec La Cité collégiale, l'Université d'Ottawa, l'Université Saint-Paul, le Collège universitaire dominicain et l'Union culturelle des Franco-Ontariennes. Les participantes perfectionneront des compétences essentielles à l'exercice du pouvoir en réalisant des projets communautaires visant à aider les femmes à surmonter les obstacles qui entravent leur participation à la vie municipale, politique et communautaire.

«Nous sommes très fières de travailler en partenariat avec le gouvernement du Canada en vue de mobiliser les jeunes femmes francophones, a déclaré Jeanne Landry, présidente de l'Alliance. Ce projet donnera aux étudiantes dans l'ensemble du pays l'occasion de prendre confiance en elles, de surmonter des difficultés et de s'épanouir en tant que dirigeantes. Ce sont des compétences qui leur seront utiles toute leur vie.»

Le projet a été retenu à l'issue d'un appel de propositions de Condition féminine Canada visant à améliorer les perspectives économiques des filles et des jeunes femmes ainsi qu'à favoriser leur accès au pouvoir. L'appel avait pour titre Préparer la réussite des filles et des jeunes femmes, et la valeur du financement subséquemment approuvé par le gouvernement du Canada dépasse 5,9 millions de dollars.

Le gouvernement du Canada soutient des projets qui produisent des résultats tangibles pour les femmes et les filles, tout en contribuant à renforcer les familles, les collectivités et le pays. Le financement que le gouvernement a octroyé, par l'entremise de Condition féminine Canada, à des projets communautaires a presque doublé depuis 2007, ce qui a permis de financer plus de 600 projets.

(Source: www.cfc-swc.gc.ca/abu-ans/min/photos/130916-fra.html)

Partager:


D'où viennent les informations publiéesComment est financé ce site© Paquet.ca solutions web inc. Tous droits réservés.
Qu'est ce fransaskois.info? Limitation de responsabilitéQui est derrière ce siteContacts